Les violences verbales des patients envers les médecins régulateurs libéraux de l’Hérault : incidence, niveau de violence, facteurs aggravants, fiche de recensement et retentissement sur le médecin régulateur libéral - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Les violences verbales des patients envers les médecins régulateurs libéraux de l’Hérault : incidence, niveau de violence, facteurs aggravants, fiche de recensement et retentissement sur le médecin régulateur libéral

Abstract

Introduction : les violences verbales existent à l’échelle mondiale et sont en augmentation dans le milieu de la santé. Peu d’étude s’intéressent à la population des médecins régulateurs libéraux. L’objectif principal était de définir l’incidence et le niveau des violences verbales par téléphone envers les médecins régulateurs libéraux de l’Hérault du 01 juin 2017 au 31 octobre 2017. L’objectif secondaire était de recueillir les facteurs aggravants de violences verbales. Méthode : étude quantitative monocentrique, prospective du 01/06/2017 au 31/10/2017 inclus, auprès des médecins régulateurs libéraux de l’Hérault appartenant à l’association « Régulib’34 ». Une échelle de violence verbale était créée permettant aux MRL de détecter tout appel violent sur la période d’étude. Chaque appel était ensuite réécouté par l’interne en médecine général. L’incidence était calculée ; le niveau de violence verbale était étudié globalement puis chronologiquement ; et enfin les facteurs détectés comme potentiellement aggravants étaient recueillis lors de la réécoute des appels pour une analyse statistique entre deux groupes de violences croissantes dont les conséquences juridiques différaient. Résultats : Incidence de 1,8/1000 appels violents envers les MRL de l’Hérault du O1/06/2017 au 31/10/2017, soit 1,9 appel violent par semaine. L’heure tardive des appels violents semble être un facteur statistiquement significatif aggravant le niveau de violence verbale, notamment sur le créneau [20H-01H[ les week-ends et jours fériés. Conclusion : les violences verbales en médecine de régulation libérale sont une réalité et ne sont pas rares. Leur prévention, notamment par la formation continue des MRL aux stratégies de médiation et de désamorçage doit être une priorité. De cette étude découle la création d’une fiche de recensement adaptée à la régulation libérale. Un premier questionnaire concernant le retentissement professionnel et personnel des violences verbales sur le MRL souligne l’intérêt de mener une étude qualitative plus poussée sur le sujet.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEx_Montpellier_UM_Med_2018_Gombert_Anais.pdf (1.97 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02969572 , version 1 (16-10-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02969572 , version 1

Cite

Anaïs Gombert. Les violences verbales des patients envers les médecins régulateurs libéraux de l’Hérault : incidence, niveau de violence, facteurs aggravants, fiche de recensement et retentissement sur le médecin régulateur libéral. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02969572⟩
61 View
297 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More