Identification d'une forme clinique de sarcoïdose prédictive de survenue d'une spondyloarthrite - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Identification d'une forme clinique de sarcoïdose prédictive de survenue d'une spondyloarthrite

Abstract

L’association entre la sarcoïdose et la spondyloarthrite (SPA) ou la coexistence des deux pathologies fait débat depuis plus de 70 ans. La prévalence non négligeable des spondyloarthrites au cours de la sarcoïdose nous amène à nous interroger sur les facteurs associés au risque de développement d’une SPA en cas de sarcoïdose et de leur prise en charge respective. Matériel et méthodes : Nous avons réalisé une étude cas témoins, rétrospective, mono-centrique sur une durée de 26 ans au CHU de Rouen. Les patients répondant aux critères diagnostiques de la WASOG et aux critères de classification de l’ASAS/d’Amor pour la sarcoïdose et la spondyloarthrite respectivement ont été inclus et appariés à des patients présentant une sarcoïdose sans SPA suivis sur une période de durée équivalente. Après identification des patients grâce à l’entrepôts de données de santé normand, les données cliniques, biologiques, radiologiques et thérapeutiques ont été colligées pour chacun des patients. Résultats : Vingt-deux patients ont été identifiés. La proportion d’atteinte des différents organes au cours de la sarcoïdose était similaire entre les deux groupes à l’exception de l’atteinte rhumatologique. Elle est présente chez 68,2% des cas et 27,3% des témoins avec une association statistique significative avec un OR à 6,42 (95%IC [2,30 – 19,59] p=0,005). Cette association reste significative après ajustement sur l’âge et le sexe. Aucun tableau clinique rhumatologique spécifique n’a pu être identifié du fait d’effectifs faibles, même si la combinaison d’atteintes axiale et périphérique semble plus souvent observée dans les cas. La prise en charge des patients présentant une sarcoïdose et une spondyloarthrite est singulière avec 81,8% des patients traités par DMARD synthétiques et 63,6% par DMARD biologiques versus 27,3% et 3,0% respectivement chez les témoins. Conclusion : L’association sarcoïdose/spondyloarthrite bien que rare est possiblement sous diagnostiquée. L’atteinte rhumatologique initiale ou apparaissant dans les formes en rémission doit être un facteur d’alerte motivant la recherche d’une spondyloarthrite associée.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse Tiffany _ Deroualle.pdf (2.84 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02970008 , version 1 (17-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02970008 , version 1

Cite

Tiffany Deroualle. Identification d'une forme clinique de sarcoïdose prédictive de survenue d'une spondyloarthrite. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02970008⟩
73 View
326 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More