Assessment of green infrastructure and its design in vineyards - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

Assessment of green infrastructure and its design in vineyards

Évaluation des éléments de biodiversité et de leur design dans les vignobles

Abstract

Vineyard monoculture poses a threat to biodiversity by occupying key habitats and simplifying ecological communities. Landscape simplification is known as a cause of insect and disease outbreaks for a few decades now. Changes that will not radically modify the monoculture nature of agrosystems may moderate negative impacts temporarily. Though, for real resiliency and durable benefits, radical agroecological measures are needed to strengthen farming resiliency. Diversification of agrosystems in the form of biodiversity-wise designed systems such as agroforestry are such measures. In vineyard systems, cover crop is often the only biodiversity feature part of the farming strategy. A broader range of Green Infrastructure (GI, non-vine vegetation and water-systems) such as insectaries and hedgerows would be necessary for a systemic approach to better-balanced agrosystems, using predatorial insects to fight pest and shrubs for regulating airflow. While a great deal is known about the benefits of incorporating more biodiversity to mitigate negative impacts of monocultural farming, and to provide an increase of ecosystem services (ES), little study of its implementation within vineyards exists. Nor much study about whether vineyard owners purposely design for greening and how. Biodiversity as a tool does not seem to be part of the planting process even in new wine regions. Semi-structured long interviews and GI mapping are used in Waipara Valley wine region to understand how winegrowers make decisions about the incorporation of GI in vineyards and to locate them. Also, to increase farmer awareness, results will be shared in a comprehensive and informative way with the interviewees. The study shows vineyard design process doesn't include GI, and the use of farm maps is very limited. GI presence is low and mainly limited to areas that aren't suitable for production. Properties show three types of design: conventionally designed homogeneous vineyards, conventionally designed farms with the use of hedgerow and more diverse vineyard farms. The cellar door or Airbnb presence on properties increases the GI whereas certification or vineyard size are not major factors. Providing managers with a personal map and a biodiversity assessment as feedback is aiming at increasing their awareness on their biodiversity and give them a designing tool. As patches on each property are too limited to support a real biodiversity network, it would be good to work on a landscape scale with the involvement of regional and wine organisations to bind neighbouring properties together and build a biodiversity network based on waterways.
La monoculture viticole menace la biodiversité en occupant des habitats clés et en simplifiant les communautés écologiques. La simplification des paysages est reconnue comme étant une raison des invasions d'insectes ou de maladies depuis plusieurs dizaines d'années maintenant. Des changements qui ne modifient pas radicalement la nature monoculturale des agrosystèmes peuvent temporairement réduire les impacts négatifs, mais pour une réelle résilience et des bénéfices durables, des mesures agro-écologiques radicales sont nécessaires. La diversification réfléchie des écosystèmes incluant un design de la biodiversité comme l'agroforesterie est un exemple. Dans les systèmes viticoles, l'utilisation de plantes de couverture est souvent le seul outil de management basé sur la biodiversité. Un plus large panel d’Éléments de Biodiversité (végétation autre que la vigne ainsi que le réseau d’eau, appelées Green Infrastructure (GI) en anglais), comme des réserves d’insectes ou haies, doit être utilisé comme outil de travail pour une approche systémique allant vers des agrosystèmes plus équilibrés, utilisant des insectes prédateurs pour combattre les parasites et des buissons pour réguler les flux d'air. Alors que les connaissances sont nombreuses sur les bénéfices de l'incorporation de plus de biodiversité pour diminuer les impacts négatifs de la monoculture, ainsi que pour fournir des services écosystémiques, seulement peu d'études existent sur sa mise en place dans les vignobles. De même, très peu d'études cherchent à comprendre si le design de la biodiversité dans les vignes résulte d'une action volontaire ou alors, si et comment, il est planifié. La biodiversité en tant qu'outil ne semble pas faire partie du processus de plantation même dans les régions viticoles récentes. Des interviews longues semi-structurées ainsi que la cartographie des GI sont les méthodes utilisées dans la région viticole de Waipara pour comprendre comment les vignerons choisissent la localisation de la biodiversité et pour identifier les GI présentes dans les vignes. Aussi, pour augmenter la prise de conscience sur le sujet, les résultats seront diffusés de façon compréhensive et informative avec les interviewés. Cette étude montre que le processus de design des vignobles n'inclut pas l'incorporation de GI et l'utilisation de cartes des vignobles est très limitée. La présence de GI est faible et principalement limitée à des zones non exploitables pour une production viticole. Trois types de design ont été identifiés : des vignobles conventionnels homogènes, des fermes conventionnelles utilisant des haies, et des fermes plus diversifiées. La présence d'un caveau de dégustation ou d'un Airbnb sur la propriété augmente la présence de biodiversité alors que la certification ou la taille du vignoble n'est pas un facteur explicatif majeur. Fournir des cartes et une évaluation personnalisée de la biodiversité sur les domaines vise à augmenter la conscience des vignerons vis-à-vis de leur biodiversité et à leur donner des outils de planification. Puisque la biodiversité présente sur chaque propriété est insuffisante pour former un réel réseau, il serait judicieux de travailler à l’échelle des paysages avec l’implication d’acteurs régionaux ainsi que d’institutions viticoles, pour lier les propriétés voisines entre elles et construire un réseau de végétation basé sur les cours d’eau.
Fichier principal
Vignette du fichier
2019_Viti-Oeno_Grisard.pdf (4.88 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02971357 , version 1 (26-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02971357 , version 1

Cite

Nadège Grisard. Assessment of green infrastructure and its design in vineyards. Agronomy. 2019. ⟨dumas-02971357⟩
44 View
101 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More