Dépistage de la broncho-pneumopathie chronique obstructive par spiromètre en médecine générale : état des lieux des pratiques professionnelles : indications, résultats et prises en charge - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2018

Dépistage de la broncho-pneumopathie chronique obstructive par spiromètre en médecine générale : état des lieux des pratiques professionnelles : indications, résultats et prises en charge

Abstract

Introduction : la BPCO représente une préoccupation majeure de santé publique aussi bien en terme d’incidence, de mortalité et handicap qu’en terme de coût auprès de l’assurance maladie (hospitalisations et traitements). Il nous paraissait donc intéressant de faire un état des lieux des pratiques professionnelles des médecins généralistes pratiquant le dépistage de la BPCO par spiromètre en soins primaires. Matériels et méthodes : il s'agit d'une étude rétrospective, observationnelle par questionnaires envoyés à une population de médecins généralistes du Languedoc Roussillon pratiquant le dépistage de la BPCO par spirométrie. Les médecins généralistes devaient effectuer un recueil de données sur tous les patients ayant bénéficié d'un dépistage de BPCO par spirométrie dans leur cabinet entre le 1er Janvier et le 31 Octobre 2017. Résultats : 7 médecins ont réalisé le recueil de données. 146 spirométries ont pu être analysées. Pour 122 patients le dépistage était négatif, pour 22 il était positif. Nous n’avons pas pu conclure pour 3 patients. L’incidence de la BPCO dans notre population était de 14,38%. Les éléments cliniques motivant la réalisation d’une spirométrie étaient dominés par le tabagisme (78,77% de l’effectif total), puis la dyspnée (41,78%), la toux (34,93%), une bronchite (24,66%) et enfin les signes physiques (23,97%). Une prescription médicamenteuse a été proposée dans 38,36 % des cas, et chez 35 patients malgré un dépistage négatif. Le sevrage tabagique était prescrit pour 84 fumeurs sur 115 et pour 70 % des patients BPCO +. Dans ce groupe, la vaccination a été prescrite pour 36,36% des patients et la RCR pour 27,27%. Un avis spécialisé a été demandé pour 50 % des patients du groupe BPCO + contre 17,35% pour le groupe BPCO. 60 patients ont bénéficié d’examens complémentaires sans différence significative entre les 2 groupes. Conclusion : les pratiques actuelles des médecins généralistes équipés de spiromètres permettent le dépistage et le diagnostic précoce de BPCO.
Fichier principal
Vignette du fichier
ThEx_Montpellier_UM_Med_2018_Grima_Marion.pdf (1.44 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02972675 , version 1 (20-10-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02972675 , version 1

Cite

Marion Grima. Dépistage de la broncho-pneumopathie chronique obstructive par spiromètre en médecine générale : état des lieux des pratiques professionnelles : indications, résultats et prises en charge. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨dumas-02972675⟩
49 View
107 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More