Efficacité de la chimio embolisation dans le carcinome hépatocellulaire avancé (BCLC C) - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Efficacy of transarterial chemoembolization in advanced hepatocellular carcinoma (BCLC C)

Efficacité de la chimio embolisation dans le carcinome hépatocellulaire avancé (BCLC C)

Abstract

Introduction: transarterial chemoembolization (TACE) is the most frequently used first hepatocellular carcinoma (HCC) treatment in the world. However, sorafenib has been established as the standard of care for patients with advanced-stage HCC (BCLC stage C) since 2008, without randomized studies comparing TACE to sorafenib. More than two thirds of patients with advanced HCC die of intrahepatic tumor progression. Thus, a radical treatment strategy targeting the primary tumor in the liver is still debated. The aim of our study was to compare the efficacy of TACE versus sorafenib in advanced-stage HCC patients (BCLC C). Methods: a total of 298 patients with HCC first-treated with TACE or sorafenib, with hepatic veinous thrombosis and/or extrahepatic disease and/or a tumor-related impaired performance status (PS 1 or 2) was included. Patients were matched for main prognostic variables using a propensity score analysis. The primary outcome of interest was the overall survival. Results: after propensity score matching, the two groups of 99 patients had comparable liver function and intrahepatic tumor burden. The median overall survival in the TACE group (11,83 months) was significantly better than in the sorafenib group (6,13 months), with a hazard ratio of 0,71 (p=0,023). The independent prognostic factors were a baseline AFP≥400ng/ml, CRP≥50mg/l, tumor size, PS 2 and baseline ALBI score 2. Progression-free survival was not significantly different between the two groups. There was a more marked worsening of the ALBI score in the TACE group, but more than half of these patients had access to a second-line treatment. Conclusion: TACE appears to be an effective option in advanced HCC, the therapeutic strategy of which is currently undergoing changes. The challenge would be to identify criteria for choosing between first-line locoregional treatment and systemic therapy from the outset.
Introduction : la chimio embolisation (CE) est le traitement de première ligne du carcinome hépatocellulaire (CHC) le plus utilisé dans le monde. Or, en 2008, le sorafenib a été établi comme seule option thérapeutique dans le CHC avancé (BCLC C), sans étude de haut niveau de preuve le comparant à la CE. Plus de deux tiers des patients décèdent de progression intra-hépatique, c’est pourquoi la place d’un traitement locorégional est toujours discutée dans le CHC avancé. L’objectif principal de notre étude était de comparer l’efficacité de la CE et du sorafenib dans le CHC au stade BCLC C. Méthodes : un total de 298 patients atteints de CHC traités en première ligne par CE ou sorafenib présentant une thrombose veineuse hépatique et/ou une extension métastatique et/ou une altération du statut OMS (1 ou 2) imputable à la tumeur ont été inclus. Un appariement sur les principales variables pronostiques était réalisé grâce à un score de propension. Le critère de jugement principal était la survie globale. Résultats : la réalisation du score de propension a permis d’obtenir deux groupes de 99 patients ayant une fonction hépatique et un envahissement tumoral intra-hépatique comparables. La médiane de survie globale du groupe CE (11,83 mois) était significativement meilleure que celle du groupe sorafenib (6,13 mois), avec un hazard ratio à 0,71 (p=0,023). Les facteurs indépendamment associés à la survie globale étaient un taux initial d’AFP≥400ng/ml, une CRP ≥ 50mg/l, la taille tumorale, un score OMS à 2 et un score ALBI initial à 2. Il n’y avait pas de différence significative de survie sans progression. On notait une aggravation du score ALBI plus marquée dans le groupe CE, mais plus de la moitié des patients de ce groupe avaient accès à un traitement de seconde ligne. Conclusion : la CE semble être une option efficace dans le CHC avancé, dont la stratégie thérapeutique est actuellement en pleine mutation. L’enjeu serait d’identifier des critères permettant d’orienter vers un traitement locorégional en première ligne ou vers un traitement systémique d’emblée.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_spe_2020_Teulieres.pdf (1.22 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02974817 , version 1 (22-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02974817 , version 1

Cite

Bérénice Teulières. Efficacité de la chimio embolisation dans le carcinome hépatocellulaire avancé (BCLC C). Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02974817⟩
111 View
51 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More