Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Analyse comparative de la prise en charge des arrêts cardiaques par les Médecins Correspondants de SAMU (MCS) et les médecins urgentistes du SMUR, dans la région des Hautes Alpes

Résumé : Introduction : l'arrêt cardiaque est un enjeu majeur dans notre société, dont la qualité de prise en charge dépend principalement de la mise en place rapide de la chaîne de secours. Dans certains départements du territoire Français, constitués de nombreuses zones à plus de 30 minutes d'une structure d'urgence, il existe des difficultés d'accès rapide aux soins d'urgence. C'est le cas du département des Hautes Alpes. Pour répondre à cette problématique, il s'y est développé un réseau de médecin généraliste appelé Médecins Correspondants SAMU, formés aux soins d'urgence. Ils sont sollicités comme premiers acteurs de soins, notamment pour l'arrêt cardiaque. L‘objectif de ce travail est de répondre à la question suivante : Est-ce que l’intégration des MCS dans la chaine des secours pré hospitaliers amène à une différence dans la survie et la prise en charge de la Réanimation Cardio Pulmonaire pour les arrêts cardiaques adultes, dans des zones à plus de 30mn des SMUR? Matériels et Méthodes : nous avons réalisé une étude rétrospective concernant les arrêts cardiaques adultes pris en charge en milieu extra hospitalier, par les Médecins Correspondants de SAMU 05 et des médecins urgentistes du SMUR 05, de 2015 à 2019. Au total nous avons analysé 146 fiches d'interventions MCS et 140 fiches d'interventions SMUR. Résultats et Discussion : le taux de RACS et le taux de survie post-hospitalisation sont supérieur dans le groupe SMUR par rapport au groupe MCS. Néanmoins nous avons pu mettre en évidence certains facteurs soulignant un apport bénéfique des MCS. Les données sont superposables au niveau national pour la survie immédiate des Arrêts Cardiaques et en post hospitalisation dans le groupe MCS. Les MCS sont plus rapidement présent et délivrent plus fréquemment un CEE, par rapport au SMUR. Nous avons observé que les années d’intégration au réseau MCS 05 modifient les taux de RACS. Cela peut possiblement s'expliquer par le rôle de la formation MCS et de l’accumulation d'expérience. Mais d'autres études seront nécessaire pour le confirmer. L'âge moyen des patients est plus élevé dans le groupe MCS. Et les médecins du SMUR sont plus sélectifs dans la décision de réanimer un patient en AC. Certaines limites sont retrouvées dans cette étude, et peuvent temporiser les résultats principaux. Il sera ainsi nécessaire de réaliser des travaux complémentaires, afin de mesurer et d'explorer plus spécifiquement l'impact des MCS dans la prise en charge de l'AC des zones isolées.
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02978215
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, October 26, 2020 - 11:55:30 AM
Last modification on : Wednesday, November 4, 2020 - 3:25:28 AM

File

THESE PORCHEZ C. 02102020.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02978215, version 1

Collections

Citation

Charlély Porchez. Analyse comparative de la prise en charge des arrêts cardiaques par les Médecins Correspondants de SAMU (MCS) et les médecins urgentistes du SMUR, dans la région des Hautes Alpes. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02978215⟩

Share

Metrics

Record views

9

Files downloads

5