Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Hémiarthoplasties d'épaule avec implants en pyrocarbone : résultats radio-cliniques à 2 ans de recul minimum

Résumé : Introduction : les hémiarthroplasties d’épaule en métal sont parfois préférées afin de préserver le stock osseux glénoïdien (sujets jeunes, perte de substance glénoïdienne postérieure, rétroversion). Cependant, l’érosion glénoïdienne est une complication fréquente, entraînant une altération des résultats fonctionnels et une nécessité de reprise chirurgicale. De par ses propriétés, nous supposons que le pyrocarbone, sous forme d’hémiarthoplastie, permet de préserver la surface glénoïdienne. Matériels et méthodes : Nous avons réalisé une étude observationnelle, monocentrique, rétrospective, incluant les hémiarthroplasties en pyrocarbone réalisées de janvier 2014 à décembre 2017. Les omarthroses séquellaires de fractures étaient exclues. Aucun fraisage de la glène n’était réalisé. La durée de suivi minimale était de 2 ans. L’évaluation était clinique avec calcul du score de Constant et radiologique avec des radiographies et un scanner. Une étude des modifications de la surface glénoïdienne était réalisée par analyse 3D. Résultats : au total, 43 hémiarthroplasties en pyrocarbone ont été inclues. L’âge moyen à la chirurgie était de 64±8 ans. Le score de Constant moyen a augmenté significativement, passant de 34±7 à 80±10 points (p=1.7x10-8). Les scores étaient comparables pour les glènes B et C par rapport au type A. Les sujets jeunes (<60 ans) n’avaient pas de scores inférieurs. Nous avons retrouvé 16% de tendinopathies du sus-épineux, responsables d’une diminution significative du score fonctionnel. Au dernier recul, 98% des patients étaient satisfaits ou très satisfaits de l’intervention. Nous avons observé un recentrage de la tête humérale chez 73% des patients, avec une diminution significative de l’index de subluxation passé de 63% à 52% (p<0.001). La perte de substance moyenne au niveau de la glène était de -0.58±0.83 mm. A un recul moyen de 36±12 mois, le taux de survie de la prothèse était de 100%. Conclusion : les hémiarthroplasties en pyrocarbone assurent, à court terme, indolence et récupération de la fonction, sans érosion majeure de la glène. Les sujets jeunes et les glènes B et C n’avaient pas de résultats inférieurs. Les modifications de la surface glénoïdienne peuvent correspondre à un phénomène de remodelage ou à une progression de l’arthrose.
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02978618
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, October 26, 2020 - 3:47:27 PM
Last modification on : Wednesday, November 4, 2020 - 3:25:28 AM

File

THESE MATHON 06-10-20 FINAL.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02978618, version 1

Collections

Citation

Pauline Mathon. Hémiarthoplasties d'épaule avec implants en pyrocarbone : résultats radio-cliniques à 2 ans de recul minimum. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02978618⟩

Share

Metrics

Record views

9

Files downloads

14