Modélisation et évaluation clinico-radiologique des vissages antérogrades de la colonne postérieure de l’acetabulum - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Modeling and clinico-radiological assessment of the antérograde posterior column screw

Modélisation et évaluation clinico-radiologique des vissages antérogrades de la colonne postérieure de l’acetabulum

Abstract

Introduction - The aim of this study was to model the volume of the posterior column containing all trajectories for the insertion of an APCS. This modeling will be a theoretical model in order to establish a standardization and recommendations for APCS insertion. Material and method - The freeware 3D Slicer version 4.10.2 was used to perform the segmentation of CT-scans (millimeter thickness) of 34 patients (24 men and 10 women) by thresholding and growth of regions as well as the volume of the trajectories of the APCS (Vp). Morphological data collected included the length of Vp, its anteroposterior and medio-lateral diameters, identification of an entry point and angulation in the frontal and sagittal planes. Statistical analysis was performed by Student's t test using JASP software version 0.10.2. Results - The mean length of Vp was 139.8 mm in men and 133.2 mm in women (p=0.042). The minimum anteroposterior diameter was 7.2 mm and 7 mm for the medio-lateral diameter. This narrow area was located 4.7 mm before the upper edge of the ischial spine and 1 mm after. The surface area of the "safe zone" measured on average 392.5 mm2 in male and 278.3 mm2 in female (p=0.002). The entry point of the APCS located in the center of the "safe zone” was not different between female and male (p <0.05). The mean angulation in the frontal plane was 124.9° in male, 123.1° in female (p=0.47) and 56.1° in male and 58.8° in female in the sagittal plane (p=0.22). Thus, fracture located before the ischial spine, located in the "safe zone" and with a significant verticality should alert the surgeon to the risk of failure of the APCS fixation. Conclusion - The APCS screwing is theoretically possible without danger by a single 3.5 mm cortical screw, regardless of the patient's sex, by checking validity criteria on the preoperative scanner during the analysis of the fracture lines.
Introduction - L’objectif de ce travail était de modéliser le volume de la colonne postérieure contenant l’ensemble des trajectoires possibles pour l’insertion d’une vis antérograde de la colonne postérieure de l’acetabulum (APCS) avec un trajet intra-osseux. Cette modélisation représentera un modèle théorique permettant d’établir une standardisation et des recommandations dans la réalisation du vissage APCS. Matériel et méthode - Le logiciel freeware 3D Slicer version 4.10.2 a été utilisé pour réaliser la segmentation de scanners en coupes millimétriques de 34 patients (24 hommes et 10 femmes) par seuillage et croissance de régions ainsi que le volume des trajectoires du vissage APCS (Vp). Les données morphologiques recueillies étaient la longueur de Vp, ses diamètres antéropostérieurs et médio-latéraux, l’identification d’un point d’entrée et d’une angulation dans le plan frontal et sagittal. L’analyse statistique a été réalisée par un test t de Student en utilisant le logiciel JASP version 0.10.2. Résultats - La longueur moyenne de Vp était de 139,8 mm chez l’homme et 133,2 mm chez la femme (p=0.042). Le diamètre antéro-postérieur minimum était de 7,2 mm et de 7 mm pour le diamètre médio-latéral. Cette zone étroite était située en moyenne à 4,7 mm en amont du bord supérieur de l’épine ischiatique et à 1 mm en aval. La superficie de la « safe zone » mesurait en moyenne 392,5 mm2 chez l’homme et 278,3 mm2 chez la femme (p=0.002). Le point d’entrée de la vis APCS située au centre de la « safe zone » n’était pas différent entre des bassins féminins et masculins (p<0.05). L’angulation moyenne dans le plan frontal était de 124,9° chez l’homme, 123,1° chez la femme (p=0.47) et de 56,1° chez les hommes et de 58,8° chez les femmes dans le plan sagittal (p=0.22). Ainsi, des traits fracturaires situés en aval de l’épine ischiatique, situés dans la « safe zone » et avec une verticalité importante doivent alerter le chirurgien sur le risque d’échec du vissage APCS. Conclusion - Le vissage APCS est théoriquement réalisable sans danger par un vissage unique à l’aide d’une vis corticale de 3,5 mm, indépendamment du sexe du patient, en vérifiant des critères de validité sur le scanner préopératoire lors de l’analyse des traits fracturaires.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020GRAL5158_cavalie_guillaume(1)(D)_version_diffusion.pdf (11.78 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02981925 , version 1 (28-10-2020)

Identifiers

Cite

Guillaume Cavalié. Modélisation et évaluation clinico-radiologique des vissages antérogrades de la colonne postérieure de l’acetabulum. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02981925⟩
33 View
79 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More