Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prescription hors AMM de l'acétylcystéine voie orale dans le sevrage des drogues illicites

Résumé : Pour qu’un médicament soit commercialisé, en France, il doit bénéficier d’une AMM, afin de garantir son utilisation en termes de qualité, d’efficacité et de sécurité. Dans certaines conditions, une utilisation en dehors de ce champ légal peut être envisagée. La responsabilité du prescripteur et du pharmacien est alors engagée. Le patient doit alors être informé des bénéfices et des risques potentiellement encourus. Ces pratiques, lorsqu’elles sont identifiées, permettent parfois de faire évoluer les connaissances puis les habitudes de prescription. La N-acétylcystéine, choisie dans cette étude, en est un exemple. Elle est utilisée hors AMM dans le sevrage en drogues illicites. Même si son utilisation s’avère nécessaire chez certains patients en absence d’autres alternatives thérapeutiques, sa prescription doit être encadrée et protocolisée, en attendant les résultats des études randomisées plus élargies. Il est également important de mener des études sur d’autres molécules impliquant le même mécanisme d’addiction (circuit de la dopamine), sachant que la prise en charge des pathologies addictives est complexe et peut dépendre de plusieurs facteurs propres à chaque patient (âge de début de consommation, contexte, milieu social…).
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02982180
Contributor : Santé Uca <>
Submitted on : Wednesday, October 28, 2020 - 2:42:44 PM
Last modification on : Tuesday, November 3, 2020 - 3:25:49 AM

File

AUGARDE Bénédicte.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02982180, version 1

Collections

Citation

Benedicte Augarde. Prescription hors AMM de l'acétylcystéine voie orale dans le sevrage des drogues illicites. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02982180⟩

Share

Metrics

Record views

25

Files downloads

12