Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La prise en charge des patients schizophrènes en réhabilitation psychosociale pendant le confinement sanitaire Covid-19 : une étude quantitative observationnelle rétrospective

Résumé : Étude quantitative unicentrique réalisée du 23 juin 2020 au 28 août 2020 dans l’unité de réhabilitation psychosociale du NHN. I.Introduction Il existe de nombreuses complications psychiatriques de l’isolement social. La réhabilitation nécessite un suivi rapproché et montre un impact positif sur le fonctionnement chez les patients schizophrènes. Le but de cette étude est d’observer de façon chiffrée l’impact du confinement sur les patients schizophrènes à travers : 1. La comparaison avant-après d’échelles de fonctionnement GAF 2. La recherche de symptômes pourvoyeurs de difficultés en lien avec le confinement. II. Matériel et méthode 1) Recherche dans les dossiers. Entretiens. Passation d’échelles Le but de cette étude est de comparer avant-après le niveau de fonctionnement des patients à travers l’échelle de fonctionnement GAF. Les dossiers des patients ont été analysés avec l’accord des patients afin de déterminer les symptômes et leur nombre d’occurrences, ainsi que les actes pratiqués par les soignants de la réhabilitation. Enfin, les patients ont passé plusieurs échelles et auto-questionnaires, afin de rechercher un lien de causalité entre les scores des échelles et le nombre d’actes ou de symptômes rapportés pendant le confinement. 2) Critères d’inclusion et d’exclusion Les patients inclus étaient des majeurs diagnostiqués schizophrènes avant l’annonce du confinement et suivis à l’unité de réhabilitation psychosociale du NHN avant le confinement. Les patients en décompensation psychotique entravant la réalisation des entretiens étaient exclus. III. Résultats 20 patients ont été évalués (58 non-réponses, 2 refus, 1 exclu). L’analyse des GAF ne retrouve pas de différence significative avant et après le confinement (différence moyenne entre les échelles -3,78, p=0,88) L’analyse des scores totaux des échelles ne retrouve pas de corrélation significative avec les actes ou les symptômes comptés. L’analyse par items de la BPRS, de la SANS et de la PANSS retrouve une corrélation significative avec les actes pratiqués pour les items « dépression », « désorganisation conceptuelle », « émoussement des affects » de la BPRS et « diminution des mouvements spontanés » de la SANS, et une corrélation significative avec les symptômes rapportés de l’item « distractibilité » de la BPRS. IV. Discussion On ne retrouve pas de différence de fonctionnement des patients avant et après le confinement. Certains symptômes semblent être des pistes à explorer comme prédicteurs d’une mauvaise tolérance clinique du confinement. Cette étude présente comme biais principal un faible nombre de patients inclus. Elle présente l’avantage de faire une comparaison avant-après immédiat du confinement.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [103 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02985806
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Monday, November 2, 2020 - 2:53:54 PM
Last modification on : Wednesday, November 4, 2020 - 3:32:21 AM

File

Guinet Philippe.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02985806, version 1

Citation

Philippe Guinet. La prise en charge des patients schizophrènes en réhabilitation psychosociale pendant le confinement sanitaire Covid-19 : une étude quantitative observationnelle rétrospective. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02985806⟩

Share

Metrics

Record views

27

Files downloads

15