Valeur prédictive de la spectroscopie par résonance magnétique sur le devenir neurodéveloppemental à l'âge de 2 ans chez une cohorte de nouveau-nés grands prématurés - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Valeur prédictive de la spectroscopie par résonance magnétique sur le devenir neurodéveloppemental à l'âge de 2 ans chez une cohorte de nouveau-nés grands prématurés

Abstract

Despite progress in the survival of preterm children, their neurocognitive development remains a concern. Prematurity itself has a minor influence on neurodevelopmental fate, while per-natal factors have a predominant role in predicting their outcome. These factors include intrinsic factors such as intra-uterine growth restriction, or extrinsic factors such as antenatal cortico-therapy. Thus, the early identification (corrected term) of infants at high risk of neurodevelopmental disorder will allow appropriate and early support. However, precise prognostic markers are currently lacking to assess this risk. Magnetic resonance spectroscopy (MRS) objectively measures brain biochemistry in vivo. MRS is an imaging technique studying cerebral metabolism and variations in the concentration of metabolites, which is already used to characterize various pathologies such as anoxoischemia encephalopathy. Therefore, we believe that tissue metabolites can serve as important early diagnostic and prognostic biomarkers. But few studies have explored SRM over time to predict the fate of the very premature. The EPIPAGE2-EPIRMEX project allowed us to study by brain SRM the brain metabolites of 69 preterm infants, as well as their neurodevelopment at 2 years old
Malgré les progrès dans la survie des enfants nés très prématurément, leur développement neurocognitif reste préoccupant. Mais la prématurité elle-même a une influence mineure sur le devenir neurodéveloppemental, alors que des facteurs per-nataux ont un rôle prédominant dans la prédiction de leur devenir. Ces facteurs incluent des facteurs intrinsèques comme la restriction de croissance intra-utérine, ou extrinsèques comme la corticothérapie anténatale. Ainsi, l’identification précoce (terme corrigé) des nourrissons à haut risque de trouble du neurodéveloppement permettra une prise en charge adaptée et précoce. Néanmoins, des marqueurs pronostiques précis manquent à l’heure actuelle pour apprécier ce risque. La spectroscopie par résonance magnétique (SRM) permet objectivement de mesurer la biochimie cérébrale in vivo. La SRM est une technique d’imagerie permettant une étude du métabolisme cérébral et des variations de concentration des métabolites qui est déjà utilisée pour caractériser différentes pathologies comme l’encéphalopathie anoxo ischémique. Par conséquent, nous pensons que les métabolites tissulaires peuvent servir en tant que biomarqueurs diagnostiques et pronostiques précoces importants. Mais peu d’études ont exploré la SRM à terme dans la prédiction du devenir du nouveau-né grand prématuré. Le projet EPIPAGE2-EPIRMEX nous a permis d’étudier par SRM les métabolites cérébraux de 69 nouveau-nés grands prématurés, ainsi que leur neurodéveloppement à 2 ans.
Fichier principal
Vignette du fichier
BENOIST_VALEUR_PREDICTIVE_DE_LA_SPECTROSCOPIE(1).pdf (2.15 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02987159 , version 1 (03-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02987159 , version 1

Cite

Marion Benoist. Valeur prédictive de la spectroscopie par résonance magnétique sur le devenir neurodéveloppemental à l'âge de 2 ans chez une cohorte de nouveau-nés grands prématurés. Gynécologie et obstétrique. 2020. ⟨dumas-02987159⟩
62 View
376 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More