Valeur pronostique de la clairance du lactate chez le traumatisé grave - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Valeur pronostique de la clairance du lactate chez le traumatisé grave

Abstract

Introduction : l’hyperlactatémie est un bon marqueur de gravité chez le patient de réanimation. Sa cinétique de décroissance (clairance) est un facteur pronostic majeur dans le choc septique. Certaines données semblent également montrer son intérêt chez le patient traumatisé grave, cependant son rôle précis reste à déterminer. L’objectif de cette étude est de comprendre le lien entre la clairance du lactate et la mortalité hospitalière chez le traumatisé grave. Méthodes : dans cette étude de cohorte rétrospective et observationnelle, les patients traumatisés graves hospitalisés en réanimation polyvalente depuis 2017 ont été évalués. Le dosage du lactate sérique était réalisé à l’admission puis au moins une fois dans les 24 premières heures. La clairance du lactate était le résultat de la formule suivante : (lactate initial – deuxième lactate) / lactate initial. Un modèle de régression logistique multivariée a été utilisé pour déterminer les variables influençant la mortalité hospitalière. Dans un deuxième temps les analyses ont été réalisées pour les patients présentant une hyperlactatémie (lactatémie ≥ 2mmol/L) à l’admission. Résultats : au total, 748 patients ont été évalués. La mortalité hospitalière était de 11,8% (N=88). La mortalité hospitalière était associée à l’hyperlactatémie (p˂0,001), l’âge (p˂0,001), le score de Glasgow (p˂0,001), l’hypotension artérielle systolique (p˂0,001), la diminution de la SpO2 (p˂0,001), la mise sous ventilation mécanique (p˂0,001), ainsi que l’administration de catécholamines (p˂0,001). Elle n’était pas associée à la clairance du lactate (p=0,14). L’âge, le CGS, le taux de plaquettes, le TP et la lactatémie initiale étaient identifiés comme des facteurs de risque indépendants de mortalité hospitalière, avec respectivement un OR [95% CI] = 1,06 [1,04-1,09], OR [95% CI] = 0,71 [0,64-0,79], OR [95% CI] = 0,99 [0,99-0,99], OR [95% CI] = 0,96 [0,95-0,99] et OR [95% CI] = 1,22 [1,01-1,50]. Chez les patients présentant une lactatémie ≥ 2mmol/ à l’admission, la clairance du lactate n’était pas identifiée comme un facteur de risque indépendant de mortalité hospitalière, OR [95% CI] = 0,99 [0,98 – 1,00] (p=0,54). Conclusion : l’hyperlactatémie à l’admission est un bon marqueur de gravité chez le patient traumatisé grave. Notre étude n’a pas montré qu’une faible valeur de clairance du lactate dans les 24 premières heures était un facteur indépendant de mortalité hospitalière. Des études se concentrant sur une période plus courte pourraient être intéressantes pour étayer notre hypothèse.
Fichier principal
Vignette du fichier
THESE Henri PIGNOT-1.pdf (6.97 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02993196 , version 1 (06-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02993196 , version 1

Cite

Henri Pignot. Valeur pronostique de la clairance du lactate chez le traumatisé grave. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02993196⟩
209 View
124 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More