Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Intoxications involontaires au cannabis, à la buprenorphine et à la méthadone chez le jeune enfant : étude rétrospective des cas notifiés au centre antipoison de Marseille sur la période 2014-2018

Résumé : Propos : les expositions accidentelles à un toxique au sein du foyer familial constituent la deuxième cause d’accident domestique. Les conséquences sont souvent bénignes mais certains toxiques représentent un réel danger pouvant occasionner des séquelles voire le décès de l’enfant. L’objectif de notre étude est de mesurer la fréquence des intoxications au cannabis, à la buprénorphine et à la méthadone dans notre région chez les enfants de 0 à 6 ans et d’en préciser les caractéristiques. Méthode : cette étude rétrospective, observationnelle et monocentrique regroupe les données extraites des dossiers médicaux crées par les médecins toxicologues du centre antipoison de Marseille suite à une demande d’expertise téléphonique provenant du public ou des professionnels de santé concernant l’intoxication à une des trois substances étudiées chez un enfant de 0 à 6 ans durant la période 2014-2018. Résultats : 179 cas d’intoxication ont été rapportés sur une période de cinq ans. Le cannabis était mis en cause dans 158 cas, l’âge médian était de 14 mois et 75% des enfants avaient moins de 18 mois. Après une forte augmentation durant les années 2000, la fréquence des ces accidents est stable et ne baisse pas. Concernant la buprénorphine, 10 enfants ont été exposés, l’âge médian était de 20,5 mois. Pour la méthadone, 11 enfants ont été exposés avec un âge médian de 18 mois. Pour ces médicaments substitutifs aux opiacés, après une nette augmentation des cas d’intoxication suite à leur mise sur le marché au milieu des années 90, on constate une diminution des cas ces dernières années. Pour ces trois substances, la symptomatologie neurologique était prédominante avec une altération de la conscience chez plus de 80% des enfants symptomatiques. Onze enfants ont été pris en charge en réanimation. Aucun décès n’a été observé dans notre série. Conclusion : les intoxications accidentelles par le cannabis sont encore trop fréquentes et nécessitent un recours important aux services d’urgences dans un contexte où il n’existe pas de prise en charge spécifique. L’existence d’un traitement antidotique permettait d’obtenir une bonne récupération clinique concernant la buprénorphine et la méthadone. Les efforts de prévention doivent se poursuivre notamment en médecine de soins primaires.
Complete list of metadatas

Cited literature [72 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02993244
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Friday, November 6, 2020 - 5:11:32 PM
Last modification on : Saturday, November 21, 2020 - 3:21:43 AM

File

THESE MARINELLI G. 15102020-1....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02993244, version 1

Collections

Citation

Guillaume Marinelli. Intoxications involontaires au cannabis, à la buprenorphine et à la méthadone chez le jeune enfant : étude rétrospective des cas notifiés au centre antipoison de Marseille sur la période 2014-2018. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02993244⟩

Share

Metrics

Record views

3