Analyse des pratiques concernant la contraception post-ivg médicamenteuse par les professionnels de santé du réseau ville-hôpital du CHU de Bordeaux de 2005 à 2018 - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Contraception after medical abortum outside the Hospital in Gironde: evolution to 2005 at 2018

Analyse des pratiques concernant la contraception post-ivg médicamenteuse par les professionnels de santé du réseau ville-hôpital du CHU de Bordeaux de 2005 à 2018

Abstract

Introduction: since 2005, the orthogénics department of CHU de Bordeaux has set up a city-hospital network to perform medical abortions outside the hospital by collaborating with gynecologists, general practitioners and midwives. Theobjective of this study is to analyze the evolution of contraceptive care after abortum, more precisely the prescription of long-acting reversible contraceptives, acclaimed by the latest recommandation froms learned societies. Material and methods: unicentric observational retrospective study, conducted from January 1, 2005 to December 31, 2018, in women who had a medical abortion outside the hospital. The data were collected using the liaison forms filled out by health professionnals and inventoried in the form of an Excel spreadsheet. Results: pills, prescribed in more than 80% of cases in 2005 is constantly decreasing, even if it still concerns 53% of women in 2018. This change is in favor of LARCs, prescribed in 36% of cases in 2018. IUDs are more prescribed than implants, all populations combined. 20% of underage patients, and 33% of patients aged 40 to 44 received LARCs in 2018. These are the categories in which LARCs have made the least progress. 30% of women whithout child also benefited from LARC in 2018. Conclusion: heathcare professionnals have evolved their practice by adapting it to new HAS recommandations, and are increasingly prescribing LARC. However, oral contraception is still the most precribed contraceptive method, especially for women without child, minors and 40 to 44 years old women.
Introduction : depuis 2005, le service d'orthogénie du CHU Pellegrin de Bordeaux a mis en place un réseau ville-hôpital afin de réaliser des IVG médicamenteuses en dehors de l'hôpital en collaborant avec des gynécologues, médecins généralistes et sages-femmes. L'objectif de ce travail est d'analyser l'évolution des prises en charges au décours de l'IVG, plus précisément contraceptions réversibles de longue durée d'action, plébiscitées par les dernières recommandations des sociétés savantes. Matériel et méthodes : étude rétrospective unicentrique observationnelle, menée de 2005 à 2018 chez les femmes ayant bénéficié d'une IVG médicamenteuse en ville. Les données ont été recueillies grâce aux fiches de liaison remplis par les professionnels de santé et inventoriées sous forme de tableur Excel. Résultats : la contraception orale, prescrite dans plus de 80% des cas en 2005, est en constante diminution, bien qu'elle concerne encore 53% des femmes en 2018. Ce changement se fait au profit des LARC, prescrites dans 36% des cas en 2018. Les DIU sont plus prescrits que les implants, toutes populations confondues. 20% des patientes mineures et 33% des patientes de 40-44 ans bénéficient d'une LARC en 2018. Ce sont les catégories chez lesquelles les LARC ont le moins progressé. Les patientes nullipares sont 30% a bénéficié d'une LARC en 2018. Conclusion : les professionnels de santé ont fait évoluer leur pratique en l'adaptant aux nouvelles recommandations HAS, et prescrivent de plus en plus de LARC. Néanmoins la contraception orale reste encore le moyen de contraception le plus prescrits, surtout chez les patientes nullipares, et les patientes mineures.
Fichier principal
Vignette du fichier
Méd_Generale_2020_Valteau.pdf (919.13 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02995073 , version 1 (08-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02995073 , version 1

Cite

Alexia Valteau. Analyse des pratiques concernant la contraception post-ivg médicamenteuse par les professionnels de santé du réseau ville-hôpital du CHU de Bordeaux de 2005 à 2018. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02995073⟩
106 View
165 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More