Survie et caractéristiques épidémiologiques des femmes atteintes de cancer pulmonaire à La Réunion - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Survival and epidemiological characteristics of women with lung cancer in Reunion Island

Survie et caractéristiques épidémiologiques des femmes atteintes de cancer pulmonaire à La Réunion

Abstract

Lung cancer is a frequent disease in the world, representing the first cause of death from cancer. Its incidence in the female population increases in metropolitan France and Reunion Island, the main risk factor remains tobacco. However environmental, genetic and hormonal factors appear to play a role in bronchial oncogenesis and the survival of affected women would be better than that of men. We studied the survival and characteristics of a retrospective cohort in Reunion Island, diagnosed with lung cancer between January 1, 2017 and December 31, 2018. 501 patients were included over the period including 166 women. The median overall survival was 23 months in women against 11 months in men (p <0.0005). Female sex has been identified as a good prognostic factor for overall survival (HR = 1.338; 95% CI = 1.007-1.778) regardless of disease stage. Women smoked less often than men 85.4% of them had adenocarcinoma, with more EGFR mutations than men, and their environmental exposures were lower. The female population of Reunion Island in our study therefore had better overall survival than the men. Smoking status, environmental exposures, histological and molecular characteristics varied by sex.
Le cancer pulmonaire est une pathologie fréquente dans le monde, représentant la première cause de décès par cancer. Son incidence chez les femmes augmente en France métropolitaine et à La Réunion, le principal facteur de risque reste le tabac. Cependant des facteurs environnementaux, génétiques et hormonaux sembleraient jouer un rôle dans l’oncogenèse bronchique et la survie des femmes serait meilleure que celle des hommes. Nous avons étudié la survie et les caractéristiques d’une cohorte rétrospective à La Réunion diagnostiqués d’un cancer pulmonaire entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2018. 501 patients ont été inclus dont 166 femmes. La médiane de survie globale était de 23 mois chez les femmes contre 11 mois chez les hommes (p<0,0005). Le sexe féminin a été identifiée comme facteur de bon pronostic sur la survie globale (HR=1,338 ; IC à 95%=1,007-1,778) indépendamment du stade. Les femmes étaient moins souvent fumeuses, 85,4% d’entre elles présentaient un adénocarcinome avec plus de mutations de l’EGFR que les hommes et leurs expositions environnementales étaient moindres. La population féminine réunionnaise de notre étude présentait donc une meilleure survie globale que les hommes. Le statut tabagique, les expositions environnementales, les caractéristiques histologiques et moléculaires variaient selon le sexe.
Fichier principal
Vignette du fichier
Kienlen_Aurélie_36009565.pdf (777.28 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-02995104 , version 1 (09-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02995104 , version 1

Cite

Aurélie Kienlen. Survie et caractéristiques épidémiologiques des femmes atteintes de cancer pulmonaire à La Réunion. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-02995104⟩
109 View
47 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More