Pertinence de la prescription de concentrés de globules rouges aux urgences du CHU Amiens-Picardie sur l'année 2019 - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Pertinence de la prescription de concentrés de globules rouges aux urgences du CHU Amiens-Picardie sur l'année 2019

Abstract

L'objectif de ce travail était d'évaluer la pertinence des prescriptions en concentrés de globules rouges (CGR) pour les patients pris en charge aux urgences adultes, hors urgences vitales et transfusés en UHTCD. La transfusion en CGR, est encadrée par des textes réglementaires et soutenue par des recommandations de bonnes pratiques HAS actualisées en 2014. Ne retrouvant que peu d'études sur ce sujet, nous nous sommes demandé si les prescriptions réalisées aux urgences, respectent les dernières recommandations (objectif principal) et à défaut, quels étaient les éléments ayant conduit au non-respect de ces recommandations (objectif secondaire). Nous avons réalisé une étude observationnelle, descriptive, mono-centrique et rétrospective aux urgences adultes du CHU Amiens-Picardie sur l'année 2019. Élaboration d'un arbre décisionnel à partir des seuils transfusionnels recommandés et adaptés aux antécédents pathologiques ainsi qu'aux tolérances cliniques et hémodynamiques. Deux groupes de patients étaient alors définis « transfusion pertinente » et « transfusion non pertinente ». Les prescriptions médicales en CGR respectaient les recommandations dans 84,21% des cas, néanmoins, parmi elles, 37% des transfusions étaient différables car l'anémie était tolérée. Parmi la totalité des patients inclus, 24% ont représenté 80% des prescriptions nocturnes, de plus, en termes de quantités de CGR, 63% d'entre eux étaient prescrits en excès. Les anémies étaient aiguës dans 41,45% des cas, faisaient suite à un saignement digestif dans 28,28% des cas et à l'évolution d'une néoplasie dans 8,5% des cas. Le taux moyen d'hémoglobine à l'admission était de 6,9 g/dL et la moyenne de CGR prescrits était de 2,15. Dans le groupe « transfusion non pertinente », 71% des prescriptions concernaient les patients de 75 ans et plus. Globalement, il existe une bonne pratique de prescription transfusionnelle, hors urgence vitale, en accord avec les recommandations HAS en vigueur. Néanmoins, existence de prescriptions excessives : différables en service d'hospitalisation hors UHTCD et le nombre de CGR prescrits et transfusés est trop élevé par rapport aux objectifs attendus. Nécessité de formations et rappels sur la traçabilité du recueil du consentement du patient ainsi que de l'argumentaire décisionnel. Nécessité de création d'un outil d'aide à la décision et à la prescription afin de favoriser la transfusion de CGR unitaire. Enfin, il existe un intérêt à faciliter le parcours du patient nécessitant une transfusion vers les services d'emblée adéquats.
Fichier principal
Vignette du fichier
Plouvier Louise. Thèse d'exercice. Médecine d'urgence (UPJV).pdf (1.34 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-02996299 , version 1 (09-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02996299 , version 1

Cite

Louise Plouvier. Pertinence de la prescription de concentrés de globules rouges aux urgences du CHU Amiens-Picardie sur l'année 2019. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-02996299⟩
64 View
749 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More