Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les « Panama Papers » marquent-ils l’émergence de pratiques professionnelles et journalistiques nouvelles ?

Résumé : Le 3 avril 2016, l’ICIJ et 378 journalistes partenaires publiaient les enquêtes et les révélations dites des « Panama Papers », à partir d’une fuite de 11,5 millions de documents. L’événement a fait l’objet d’une mobilisation importante de la part des autres médias, notamment français. Cette couverture médiatique du travail journalistique réalisée a cependant été succincte, voire superficielle.
Durant ce projet, afin d’explorer, analyser et exploiter ces 2.600 gigaoctets de données numériques, puis pour réaliser leur travail d’enquêtes et de publications, l’ICIJ et les journalistes partenaires ont mis en place trois modes opératoires : le premier a été axé sur le traitement de la donnée numérique ; le second a réuni les journalistes en une démarche collaborative ; le troisième a organisé le travail et les équipes selon une approche opérationnelle de type projet.
L’ICIJ et les journalistes partenaires ont également arrêté trois choix journalistiques pour leurs enquêtes, la rédaction et la publication de leurs articles : le premier a été investigatif ; le second a été narratif, dans un style bien souvent emprunté au polar et aux romans d’espionnage ; le dernier a été multimédia.
Ces modes opératoires et ces choix journalistiques constituent la raison d’être de l’ICIJ. Ils ont en outre répondu à deux objectifs principaux du journalisme d’investigation : susciter le scandale et l’indignation, et changer le monde.
Si les « Panama Papers » ont eu un retentissement planétaire, ils n’ont toutefois pas marqué de véritable rupture en termes de pratiques professionnelles et journalistiques : en effet ces démarches de l’ICIJ existent, pour certaines, depuis plus d’une vingtaine d’années. Mais ce dernier a su capitaliser sur ses expériences passées et démontrer le professionnalisme de son paradigme journalistique. Il a su aussi prouver que le volume de données numériques, que le nombre de journalistes impliqués, et que le caractère transfrontalier des pratiques illégales et criminelles n’étaient plus des obstacles au travail d’investigation journalistique.
Grâce à ce projet cependant, les rédactions partenaires ont appris à innover et à opérer de manière autonome, face à des grands volumes de données numériques. Elles se sont réorganisées en conséquence.
Chez les journalistes enfin, le projet a démontré l’impact journalistique du travail collaboratif. Il leur a fait en outre prendre conscience de l’importance des procédures de sécurisation des données numériques, des outils et des communications, pour leur travail d’investigation.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02996658
Contributor : Clara Musy <>
Submitted on : Monday, November 9, 2020 - 5:06:38 PM
Last modification on : Thursday, December 10, 2020 - 3:18:26 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, February 10, 2021 - 7:38:57 PM

File

AUXENFANTS Marc_DUMAS (1).pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Copyright

Identifiers

  • HAL Id : dumas-02996658, version 1

Citation

Marc Auxenfants. Les « Panama Papers » marquent-ils l’émergence de pratiques professionnelles et journalistiques nouvelles ?. Sciences de l'information et de la communication. 2018. ⟨dumas-02996658⟩

Share

Metrics

Record views

29

Files downloads

385