Étude de l’impact du transfert d’embryon congelé (versus transfert d’embryon frais) sur le poids de naissance et le taux de fausses couches - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Étude de l’impact du transfert d’embryon congelé (versus transfert d’embryon frais) sur le poids de naissance et le taux de fausses couches

Abstract

Introduction: Various scientific publications have shown a difference in birth weight between children born from fresh embryo transfer (ET) and those born from frozen embryo transfer (FET). However, other studies have shown a not significant difference in weight between children born from ET and from FET. The main objective of this study is to compare the birth weight of children born from in-vitro fertilization (IVF) with FET to those born from IVF with ET. One of the secondary objectives is to investigate whether the transfer of frozen embryos has an impact on the course of pregnancy. Materials and Methods: This is a retrospective, single-centre comparative study within the 1305 IMR/Alphabio centre. Cases studied spread out from January 2014 to December 2018. Singletons born at term with a single pregnancy following transfer of a fresh or frozen embryo with IVF or intracytoplasmic sperm injection (ICSI) have been included in this study. Their parents are under 35 years of age, non-obese, non-smokers, mothers are primiparas without polycystic ovary syndrome, severe endometriosis nor obstetrical pathology. Gamete donation has been excluded. We used the Student's tests for quantitative variables and the Chi 2 test for qualitative variables. Results: 391 files were included in the study. A weight difference of 41.4 g between children born with FET and those born with ET has been noted. Following a Student's test, this weight difference in favor of children born with FET was not significant (p = 0.48). This study shows 44% of miscarriage in a FET versus 29% in a ET. After statistical calculations, this result is not significant. However, considering the rate of miscarriage during a FET and the results found in the literature, we have studied the impact of the FET according to the day of embryo’s transfer. We found 33% of miscarriage at the blastocyst stage versus 69% for a transfer at day 2(p = 0.0035). In addition, the "Hormone Replacement Therapy" protocol (HRT Protocol) results in significantly more miscarriages than the "Spontaneous Cycle" protocol (SC Protocol) and the "Follicle Stimulating Hormone" Protocol (FSH Protocol), regardless of the day of transfer. 47% of FCS for the HRT Protocol, 10% of FCS for the FSH Protocol and 20% of FCS for the SC Protocol. Conclusion: This study shows a 41.4 g difference in birth weight between children born with FET and those born with ET, but this difference is not significant. We can think that this absence of significant difference in weight may be due to the very selective inclusion criteria, deliberately excluding parental characteristics that may influence the child's birth weight. We have shown a link between transfer to the day 3 stage and the blastocyst stage; and a decrease in the rate of miscarriage. In addition, we have shown that the HRT Protocol causes significantly more miscarriage than the SC Protocol and the FSH Protocol.
Introduction : plusieurs publications scientifiques ont montré qu’il existait une différence de poids de naissance entre les enfants nés de transfert d’embryon frais (TEF) et ceux nés d’un transfert d’embryon congelé (TEC). Or, d’autres études n’ont pas mis en évidence de différence de poids significative entre enfants nés TEF et TEC. L’objectif principal de cette étude est de comparer le poids de naissance des enfants issus de fécondation in vitro (FIV) avec TEC, à ceux issus de FIV avec TEF. Un des objectifs secondaires est de rechercher si le transfert d'embryon congelé a une incidence sur l'évolution de la grossesse. Matériels et Méthodes : il s’agit d’une étude comparative mono-centrique et rétrospective au sein du centre 1305 IMR/Alphabio. Les dossiers utilisés s’étendent de janvier 2014 à décembre 2018. J’ai inclus dans mon étude, des nouveau-nés singletons nés à terme de grossesse unique suite à un transfert d’un embryon frais ou congelés avec FIV (fécondation in vitro) ou ICSI (injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde). Leurs parents ont un âge inférieur à 35 ans, sont non obèses, non tabagiques, mères primipares sans syndrome des ovaires poly kystiques sans endométriose sévère, et sans pathologie obstétricale. Le don de gamètes a été exclu. Nous avons utilisé les tests de Student pour les variables quantitatives et le test du Chi 2 pour les variables qualitatives. Résultats : 391 dossiers ont été inclus à l’étude. Une différence de poids de 41,4 g entre enfants nés de TEC et ceux nés de TEF a été observée. Suite à un test de Student, cette différence de poids au profit des enfants nés de TEC n’est pas significative (p = 0,48). Nous retrouvons dans cette étude, 44% de fausses couches spontanées (FCS) lors d’un TEC contre 29% lors d’un TEF. Après calculs statistiques ce résultat n’est pas significatif. Mais compte tenu du taux de FCS lors d’un TEC et des résultats retrouvés dans la littérature, l’impact du TEC en fonction du jour de transfert de l’embryon a été étudié. Il est retrouvé 33% de FCS au stade de blastocyste contre 69% pour un transfert à J2 (p = 0,0035). De plus, le protocole « de traitement hormonal substitutif » (THS) entraine significativement plus de FCS que le protocole « cycle spontané » (CS) et que le protocole « hormone folliculostimulante » (FSH) et ce, quel que soit le jour de transfert. Il y a 47% de FCS pour le protocole « THS », 10% de FCS pour le protocole « FSH » et 20% de FCS pour le protocole « CS ». Conclusion : dans cette étude, il existe une différence de poids de naissance de 41,4g entre les enfants nés d’un TEC et ceux nés d’un TEF, mais cette différence n’est pas significative. Nous pouvons penser que cette absence de différence de poids non significative peut être due aux critères d’inclusion très sélectifs, excluant volontairement les caractéristiques parentales pouvant influencer sur le poids de naissance de l’enfant. Nous avons mis en évidence un lien entre le transfert au stade J3 et au stade de blastocyste ; et la diminution du taux de FCS. De plus, nous avons mis en évidence le fait que le protocole « THS » entraine significativement plus de FCS que le protocole « CS » et ce peu importe le jour de transfert de l’embryon et que le protocole « FSH », seulement significatif pour un transfert à J3.
Fichier principal
Vignette du fichier
GIRARD_IMPACT_TRANSFERT_EMBRYON_CONGELE_VS_EMBRYON_FRAIS.pdf (566.84 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

dumas-03001890 , version 1 (12-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03001890 , version 1

Cite

Mélissa Girard. Étude de l’impact du transfert d’embryon congelé (versus transfert d’embryon frais) sur le poids de naissance et le taux de fausses couches. Gynécologie et obstétrique. 2020. ⟨dumas-03001890⟩
250 View
914 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More