Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Gestion et impact sanitaires de la pandémie COVID-19 à la maison d’arrêt de Grenoble-Varces durant la première vague

Résumé : Les établissements pénitentiaires sont des milieux fermés favorisant la propagation rapide des virus tel que le SARS-CoV-2. L’objectif de cette étude était de vérifier si les mesures nationales relatives à la gestion de la pandémie COVID-19 en milieu carcéral avaient pu être appliquées à la maison d’arrêt de Grenoble-Varces, et d’en évaluer l’impact sur la prise en charge sanitaire des détenus et sur l’activité de l’USN1 à la maison d’arrêt de Grenoble-Varces. Cette étude rétrospective observationnelle transversale répétée comparative concernait la période du 17 Mars au 10 Mai des années 2019 et 2020. Nous avons présenté les mesures nationales et locales concernant la politique judiciaire et la gestion de la pandémie COVID-19, annoncées du 14 Mars 2020, début du stade 3 de la pandémie, jusqu’au 11 Mai 2020, début du déconfinement. Nous avons présenté des données épidémiologiques de la COVID-19 en milieu carcéral et statistiques pénitentiaires au niveau national et local, et enfin comparé les proportions des consultations et extractions médicales réalisées à l’USN1 entre le 17 mars et le 10 Mai des années 2019 et 2020. Les mesures nationales visant à empêcher l’introduction et la propagation du virus dans les établissements pénitentiaires ont été appliquées à la maison d’arrêt de Grenoble-Varces. La proportion des extractions réalisées (OR 0.39 (0.2 – 0.75) - hormis celles pour les urgences - des consultations d’entrée réalisées (OR 0.75 (0.45 – 1.25), des consultations paramédicales réalisées (OR 0.20, p = 0.0001) et spécialisées réalisées (OR O.50, p = 0.0001) de l’USN1 a diminué. La proportion des consultations de médecine générale réalisées a augmenté (OR 1.43 (1.12 – 1.83). Aucun cas positif n’a été déclaré. Le nombre de détenus a diminué considérablement au niveau national (densité carcérale : -21% en 2 mois) et local (densité carcérale : -8,6% en 3 mois). Il existe de nombreux exemples d’épidémie en milieu carcéral. Ces expériences ont permis la préparation à la survenue de celle que nous vivons actuellement. Il n’est jamais évident de gérer la propagation d’un virus inconnu comme le SARS-CoV-2 d’autant plus dans un milieu fermé comme la prison. Il n’existe pas encore de vaccin contre ce virus. Des mesures strictes ont donc dû être adoptées; aucun cas de détenu positif n'a été constaté à la maison d’arrêt de Grenoble-Varces pendant la période de l'étude. Le nombre de détenus a diminué grâce aux mesures de libérations anticipées et à la diminution des incarcérations. Pourtant, la mise en place de mesures locales a nécessité une adaptation aux particularités de la maison d’arrêt de Varces.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [43 references]  Display  Hide  Download

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03006955
Contributor : Jean-Hugues Morneau <>
Submitted on : Monday, November 16, 2020 - 10:49:17 AM
Last modification on : Tuesday, November 24, 2020 - 4:00:15 PM

File

2020GRAL5037_lutin_mattew(1)(D...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03006955, version 1

Citation

Mattew Lutin. Gestion et impact sanitaires de la pandémie COVID-19 à la maison d’arrêt de Grenoble-Varces durant la première vague. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03006955⟩

Share

Metrics

Record views

25

Files downloads

10