Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Facteurs prédictifs d'échec de fécondation en Fécondation In Vitro classique et en Fécondation In Vitro avec injection intracytoplasmique de spermatozoïde : résultats d'une étude rétrospective au CHU d'Amiens

Résumé : Le but de ce travail est d'identifier les facteurs explicatifs d'un échec complet ou d'une pauci-fécondation (avec un taux de fécondation inférieur ou égale à 20 %) en fécondation in vitro (FIV) et en FIV avec injection intra-cytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI). Il s'agit d'une étude de cohorte rétrospective de type cas-témoins incluant 916 cycles sur la période du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2019 au centre hospitalier universitaire Amiens-Picardie. Deux groupes sont constitués : le groupe « Échec », pour lequel une absence totale de fécondation ou une pauci-fécondation en FIV et ICSI était observées et le groupe «Témoins » (avec un taux de fécondation supérieur à 20 %). Le groupe « Échec » qui incluait 44 cycles en FIV et 21 cycles en ICSI a pu être comparé au groupe « Témoins » comportant respectivement 241 cycles en FIV et 610 cycles en ICSI. Le taux d'échec complet de fécondation ou de pauci-fécondation était de 15,4 % en FIV et de 3,3 % en ICSI. En FIV, on notait la présence d'une asthénozoospermie chez 16 % des patients du groupe « Échec », contre 4,6% des patients du groupe « Témoins », de manière significative (p = 0,011). De plus, le pourcentage de formes typiques était significativement plus bas dans le groupe « Échec » (p = 0,022). En ICSI, on retrouvait des différences significatives concernant le nombre de follicule supérieur à 14 mm à l'échographie le jour du déclenchement (p<0,01), ainsi que sur le nombre d'ovocytes ponctionnés et micro-injectés (p<0,001/ p<0,01) moindres dans le groupe « Échec ». Nos résultats sont concordants avec ceux de la littérature. Une altération des paramètres spermatiques est mise en cause en cas d'échec de fécondation ou de pauci fécondation en FIV tandis qu'en ICSI c'est le faible nombre d'ovocyte micro-injecté qui est incriminé dans les échecs de fécondation. À l'heure actuelle, les échecs de fécondation restent des évènements rares et imprévisibles. L'ICSI permet de garantir des taux de fécondation élevés, autour de 70 %, mais n'exclut pas totalement la possibilité d'échec de fécondation.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03014571
Contributor : Bu Santé Upjv <>
Submitted on : Thursday, November 19, 2020 - 2:48:11 PM
Last modification on : Monday, April 19, 2021 - 8:54:18 AM

File

HIOLET Marjolaine. Thèse d'ex...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03014571, version 1

Collections

Citation

Marjolaine Hiolet. Facteurs prédictifs d'échec de fécondation en Fécondation In Vitro classique et en Fécondation In Vitro avec injection intracytoplasmique de spermatozoïde : résultats d'une étude rétrospective au CHU d'Amiens. Gynécologie et obstétrique. 2020. ⟨dumas-03014571⟩

Share

Metrics

Record views

19

Files downloads

5