Fréquence des lombalgies communes, prévention et masso-kinésithérapie chez les sportifs en structures d’entraînement en voile olympique en France - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Fréquence des lombalgies communes, prévention et masso-kinésithérapie chez les sportifs en structures d’entraînement en voile olympique en France

Abstract

The risk of injuries for sailor athletes may be due to their practice. This study aimed to investigate the incidence of low back pain in Olympic sailing on the French population of athletes in training structures and to evaluate prevention and physiotherapy. Material and Methods. A total of 68 sailors in Training structure in France completed an online questionnaire. The analysis of the results was descriptive. Results. Windsurfers and solo dinghy sailors seem to be more affected by low back pain than subjects who sail with a crew. 29 of the 58 athletes with low back pain had physiotherapy sessions. It is in two-handed sailing that there is the least back pain, primary prevention and physiotherapy sessions. Factors such as age, female sex, intensive sports practice during growth and the type of boat chosen seem to increase lower back pain in these practices. Discussion-Conclusion. The results, compared to the scientific literature, suggest that low back pain is frequent in this population that a large part of athletes must have physiotherapy sessions for these pains and primary prevention does not affect all subjects but could be beneficial in reducing the need for physiotherapy for musculoskeletal disorders in this population.
Le risque de blessures pour ces sportifs en voile peut être dû à cette pratique. Cette étude a pour but d’évaluer la fréquence des lombalgies et d’observer la prévention et la kinésithérapie dans cette population d’athlètes français en structures d’entraînement en voile olympique. Matériel et Méthode : 68 sportifs ont complété le questionnaire diffusé en ligne. L’analyse des résultats fut descriptive. Résultats : les véliplanchistes et les sujets en dériveur solitaire sont plus touchés que les autres par les douleurs lombaires. 29 sujets sur les 58 rapportant des douleurs ont bénéficié de séances de kinésithérapie. C’est en embarcation double que les sujets ont le moins de douleurs lombaires, de séances de kinésithérapie et de prévention. Des facteurs comme l’âge, le sexe féminin, la pratique intensive de sport en période de croissance et le type d’embarcation choisi semblent augmenter les douleurs lombaires dans ces pratiques. Discussion- Conclusion : Les résultats, comparés à la littérature scientifique, valident la fréquence élevée de lombalgie dans cette population. Beaucoup de sujets ont eu des séances de kinésithérapie. Et la prévention primaire ne touche pas tous les sujets mais pourrait être bénéfique pour diminuer le besoin de séances de kinésithérapie pour des troubles musculo-squelettiques dans cette population.
Fichier principal
Vignette du fichier
Memoire-masso-kinesitherapie-2020- LE BARS_Chloe.pdf (2.33 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03016837 , version 1 (20-11-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03016837 , version 1

Cite

Chloé Le Bars. Fréquence des lombalgies communes, prévention et masso-kinésithérapie chez les sportifs en structures d’entraînement en voile olympique en France. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03016837⟩
128 View
494 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More