Urgences vitales intra-hospitalières et urgences vitales extra-hospitalières admises en réanimations: le pronostic est-il différent ? Une étude de cohorte rétrospective monocentrique - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Urgences vitales intra-hospitalières et urgences vitales extra-hospitalières admises en réanimations: le pronostic est-il différent ? Une étude de cohorte rétrospective monocentrique

Abstract

Introduction : la Chaîne de Survie Intra-Hospitalière (CSIH) est désormais une organisation incontournable de la prise en charge des urgences vitales intra-hospitalières (UVIH) au sein des établissements de santé. Peu de données épidémiologiques sont disponibles au sujet des UVIH admises en réanimation. L’objectif de cette étude est de déterminer si le pronostic des patients de réanimation dépend de leur mode d’admission : intra-hospitalier via l’équipe médicale de CSIH ou extra-hospitalier via les systèmes d’urgence pré-hospitaliers (on parle d’urgences vitales extra-hospitalières, UVEH). Résultats : parmi les 422 admissions en réanimation (Réanimation du Centre hospitalo-universitaire de la Timone), 241 patients ont été inclus de façon rétrospective (2019-2020) : 74 UVIH et 167 UVEH. La mortalité intra-hospitalière n’était pas significativement différente entre les deux cohortes (n = 31(42%) contre 63(39%) respectivement, NS). Les UVIH étaient plus âgées et plus comorbides (immunodépression et cancer actif). Les UVEH présentaient des défaillances d’organe plus graves à l’arrivée, et nécessitaient plus fréquemment le recours à une ventilation mécanique. Les facteurs de risque de mortalité hospitalière retrouvés sont le cancer actif (OR = 10.4 [2.7-40], p < 0.001), les scores IGS II (OR = 1.05 [1.03-1.08], p < 0.0001) et SOFA (OR = 1.14 [1.01-1.3], p < 0.05), l’accident vasculaire cérébral (AVC) hémorragique comme diagnostic d’admission (OR = 8.4 [2.7-26], p < 0.001) et le taux de lactate artériel à l’arrivée (OR = 1.11 [1.03-1.2], p < 0.01). Conclusion : cette étude offre une analyse complète et approfondie des caractéristiques et du pronostic des patients admis en réanimation suite à l’activation d’une CSIH maîtrisée, comparés au mode d’admission extra-hospitalier. Malgré la plus grande fragilité des UVIH, il n’existe pas de différence en termes de mortalité hospitalière. Ce résultat encourage le recours précoce à des systèmes de réponse rapide aux urgences vitales intra-hospitalières pour identifier les patients qui s’aggravent en service.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse Article français-1.pdf (5.01 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03019249 , version 1 (23-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03019249 , version 1

Cite

Emi Cauchois. Urgences vitales intra-hospitalières et urgences vitales extra-hospitalières admises en réanimations: le pronostic est-il différent ? Une étude de cohorte rétrospective monocentrique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03019249⟩
324 View
114 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More