Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Pratique de sport d'impact et prothèse totale de hanche simple mobilité : résultats sur l'usure et la fonction du couple céramique-polyéthylène hautement réticulé contre céramique-polyéthylène conventionnel

Résumé : Introduction : l’âge moyen des patients bénéficiant d’une prothèse totale de hanche (PTH) diminue, et leurs objectifs différents ; au même plan que la diminution des douleurs, les patients jeunes manifestent un désir de reprise d’activité́ physique. Cette dernière peut entrainer une augmentation de l’usure du polyéthylène et donc du risque de descellement aseptique précoce, dont la limitation est un enjeu majeur pour cette population. La mise au point du polyéthylène hautement réticulé́ (HXLPE) a permis de diminuer drastiquement les taux d’usure. L’objectif est d’étudier l’influence de la pratique de sport d’impact chez des patients porteurs d’une PTH céramique – PE conventionnel (PEc) contre couple céramique – HXLPE, sur l’usure et la fonction, à cinq ans de recul minimum. Matériel et méthodes : 68 patients pratiquant un sport d’impact (UCLA > 8) ayant bénéficié́ d’une arthroplastie primaire de hanche simple mobilité́ dans notre centre ont été́ inclus : 34 PTH couple céramique – PEc contre 34 PTH couple céramique – HXLPE, appariés sur l’âge et le sexe. L’ensemble des implants acétabulaires et fémoraux étaient non cimentés. Les scores UCLA, Harris (HHS), et HOOS ont été́ recueillis. L’analyse de l’usure a été́ réalisée à l’aide du logiciel IMAGIKAÒ. Résultats : le recul moyen était significativement plus élevé́ (p < 0,0001) dans le groupe PEc (105,15 mois ± 10,05) que dans le groupe HXLPE (76,65 mois ± 9,34). L’usure linéaire était statistiquement supérieure (p < 0,0001) dans le groupe PEc (0,13503 ± 0,0630 mm/an) que dans le groupe HXLPE (0,03059 ± 0,0084 mm/an). L’augmentation du HHS en post-opératoire, calculée à 37,64 pour l’ensemble de la cohorte, était comparable entre les deux groupes (p = 0,3674). Les scores de HOOS concernant la douleur (p = 0,0009), les activités de la vie quotidienne (p = 0,0016) et la qualité́ de vie (p = 0,0179) étaient significativement supérieurs dans le groupe HXLPE, avec une différence entre les groupes inférieurs au Minimal Clinicat Important Différence (MCID). Trois PTH présentaient des signes d’ostéolyse péri-prothétique dans le groupe PEc, aucune dans le groupe HXLPE. Aucune reprise pour descellement aseptique n’a été́ rapportée dans notre cohorte. Conclusion : les patients porteurs d’une PTH simple mobilité́ couple céramique-HXLPE pratiquants un sport d’impact présentent des résultats fonctionnels similaires au couple céramique - PEc, avec un taux d’usure et d’ostéolyse moindre. La pratique de sport d’impact est souvent déconseillée par les chirurgiens après la pose d’une PTH ; cette habitude peut être remise en question au regard de l’amélioration des techniques et du matériel.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03019325
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, November 23, 2020 - 12:28:10 PM
Last modification on : Tuesday, December 1, 2020 - 3:25:23 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, February 24, 2021 - 7:06:09 PM

File

Thèse Sylvain GUY 23-10-20-1....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03019325, version 1

Collections

Citation

Sylvain Guy. Pratique de sport d'impact et prothèse totale de hanche simple mobilité : résultats sur l'usure et la fonction du couple céramique-polyéthylène hautement réticulé contre céramique-polyéthylène conventionnel. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03019325⟩

Share

Metrics

Record views

29

Files downloads

21