Insuffisance ovarienne prématurée, de la génétique aux facteurs environnementaux : une étude cas-temoin - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Insuffisance ovarienne prématurée, de la génétique aux facteurs environnementaux : une étude cas-temoin

Abstract

Context: The increase in the prevalence of couples referred to medically assisted procreation centers for premature ovarian failure raises the question of the impact of environmental factors on ovarian reserve.
Materials and methods: We conducted a retrospective comparative case-control study at the Nice University Hospital on 99 patients (51 cases and 48 controls) who responded to an environmental exposure questionnaire. The cases included were patients with premature ovarian failure (n = 28) and those with unexplained decrease in ovarian reserve (n = 23). The witnesses were patients followed by medically assisted procreation with a "normal" ovarian reserve.
Results: The female cases lived more often in polluted areas (18% versus 4%; p = 0.033), were more frequently exposed to pesticides (30% versus 6%; p = 0.003) and bought less organic food products (39% versus 65 %; p = 0.012) or household (10% versus 29%; p = 0.014). The mothers of the case patients more often had a profession at risk of toxic exposures [farmers, hairdressers and beauticians, housekeepers] (20% versus 6%; p = 0.045).
Discussion: The lack of significance with exposure to tobacco can be explained by the small size of our population and by memorization. On the other hand, more frequent occupational exposure to the mother, before or during pregnancy, suggests that there is a transgenerational transmission of epigenetic anomalies or that exposure in utero could have consequences at age. adult.
Conclusion: Our study supports the implementation of preventive measures concerning exposure to toxic environmental factors and endocrine disruptors with a view to preserving the couple's fertility and preventing exposure of the unborn child.
Contexte : l’augmentation de la prévalence de couples amenés à consulter dans des centres d’aide médicale à la procréation pour une insuffisance ovarienne prématurée pose la question de l’impact des facteurs environnementaux sur la réserve ovarienne.
Matériels et méthodes : nous avons mené une étude rétrospective comparative cas-témoin au CHU de Nice sur 99 patientes (51 cas et 48 témoins) qui ont répondu à un questionnaire d’exposition environnementale. Les cas inclus étaient les patientes atteintes d’insuffisance ovarienne prématurée (n = 28) et celles ayant une diminution de la réserve ovarienne (n = 23) inexpliquées. Les témoins étaient des patientes suivies en aide médicale à la procréation avec une réserve ovarienne « normale ».
Résultats : les patientes cas habitaient plus souvent en zone polluée (18% versus 4% ; p = 0.033), étaient plus fréquemment exposées aux pesticides (30% versus 6% ; p = 0.003) et achetaient moins de produits biologiques alimentaires (39% versus 65% ; p = 0.012) ou ménagers (10% versus 29% ; p = 0.014). Les mères des patientes cas avaient plus souvent une profession à risque d’expositions toxiques [agricultrices, coiffeuses et esthéticiennes, femmes de ménage] (20% versus 6% ; p = 0.045).
Discussion : l’absence de significativité avec l’exposition au tabac peut être expliquée par le faible effectif de notre population et par le biais de mémorisation. D’autre part, l’exposition professionnelle à risque plus fréquente chez la mère, avant ou pendant la grossesse laisse penser qu’il existe une transmission transgénérationnelle d’anomalies épigénétiques ou qu’une exposition in utero pourrait avoir des conséquences à l’âge adulte.
Conclusion : notre étude conforte la mise en œuvre de mesures préventives concernant l’exposition aux facteurs environnementaux toxiques et aux perturbateurs endocriniens dans une optique de préservation de la fertilité du couple et de prévention de l’exposition du futur enfant.
Fichier principal
Vignette du fichier
2020NICEM094.pdf (2.1 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03019858 , version 1 (23-11-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03019858 , version 1

Cite

Héléna Hocq. Insuffisance ovarienne prématurée, de la génétique aux facteurs environnementaux : une étude cas-temoin. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03019858⟩
81 View
593 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More