ExtraCorporeal life support vs IMPELLA® en bridge à l’assistance mono-ventriculaire gauche de longue durée : étude comparative rétrospective et multicentrique - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2019

IMPELLA® versus ECLS in bridge to Left Ventricular Assist Device: a retrospective comparative and multicenter study

ExtraCorporeal life support vs IMPELLA® en bridge à l’assistance mono-ventriculaire gauche de longue durée : étude comparative rétrospective et multicentrique

Abstract

Context: extracorporeal life support (ECLS) and the IMPELLA® are two temporary circulatory assists (TCA) devices used in refractoy cardiogenic shock in bridge to left ventricular assist device (LVAD) implantation. With a more physiological assist running and an axillary implantation the IMPELLA® put the patients in conditions similar to thoses under LVAD with the possibilitie of an active rehabilitation. Our hypothesis is that patients assisted with an IMPELLA® in bridge to LVAD would have a better postoperative evolution to a better pre-operative rehabilitation. Methods: in this muticentric retrospective study we included consicutively patients undergoing LVAD inplantation after TCA beetween january 2012 and december 2018 in five university hospital centers. IMPELLA group included patients assisted only by an IMPELLA device at least 144 hours prior to LVAD implantation as the ECLS group included patient treated by ECLS associated or not to an IMPELLA®. The primary endoint was the proportion of patient with a John Hopkins Highest Level of Mobility score of 8, out of critical care unit and no longer perfused at thirty days after LVAD implantation. Secondary endpoints were rehabilitation under TCA and mortality after LVAD implantation among others. Results: seventy patients were implanted with a LVAD after TCA and included in the final analysis (41 in IMPELLA group and 29 in ECLS group). The proportion of patient having reached the primary endpoint was higher in the IMPELLA group (51% vs 21%, p=0,01). Early rehabilitation was more common in the IMPELLA group (seating 50% vs 0% p =0,001 and walking 24% vs 0% p=0,01). Conclusion: resorting to a TCA strategy with an IMPELLA device in bridge to LVAD might be associated with a better postoperative prognosis by permitting a better rehabilitation before implantation.
Introduction : l’ExtraCorporeal Life Support (ECLS) et l’IMPELLA® sont deux assistances circulatoires temporaires (ACT) utilisées dans le choc cardiogénique réfractaire en vue d’un pont à l’assistance mono-ventriculaire gauche de longue durée de type Left Ventricular Assist Device (LVAD). Par un mode de fonctionnement plus physiologique et un abord vasculaire axillaire, l’IMPELLA® permet d’assister les patients dans des conditions similaires à celles du LVAD ainsi qu’une réhabilitation active. Notre hypothèse est qu’une stratégie de pont par l’IMPELLA® en facilitant la réhabilitation pourrait améliorer l’évolution et le pronostic post-implantatoire. Matériel et méthode : cette étude rétrospective multicentrique a inclus les patients implantés d’une ACT en pont au LVAD dans cinq centres hospitaliers universitaires. Le groupe IMPELLA incluait les patients sous cette ACT seule depuis au moins 144 heures au moment de l’implantation du LVAD et le groupe ECLS ceux traités par une ECLS associée ou non à une IMPELLA®. Le critère de jugement principal était la proportion de patient avec un Johns Hopkins Highest Level Mobility (JH-HLM) à 8, déperfusés et sortis des soins critiques à 30 jours de l’implantation du LVAD. Les critères de jugement secondaires étaient, entre autres, la réhabilitation sous ACT et la mortalité sous LVAD. Résultats : soixante-dix patients ont été implantés en relais d’une ACT et ont été inclus dans l’analyse (41 IMPELLA et 29 ECLS). La réhabilitation pendant la période d’ACT était améliorée dans le groupe IMPELLA (mise au fauteuil 50% vs 0% p=0,001 et déambulation 24% vs 0% p=0,01). A 30 jours de l’implantation du LVAD, la proportion de patients avec un JH-HLM = 8, déperfusés et sortis de soins critiques était significativement plus grande dans le groupe IMPELLA (51% vs 21% p=0,01). Conclusion : le recours à une ACT par IMPELLA® dans une stratégie de pont au LVAD, en permettant une meilleure réhabilitation pré-implantatoire, pourrait être associé à un meilleur pronostic.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_spe_2019_Simon.pdf (1.48 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03034379 , version 1 (01-12-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03034379 , version 1

Cite

Olivier Simon. ExtraCorporeal life support vs IMPELLA® en bridge à l’assistance mono-ventriculaire gauche de longue durée : étude comparative rétrospective et multicentrique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-03034379⟩
41 View
90 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More