Compréhension des modalités de prise en charge de l’obésité et du surpoids en consultation de médecine générale dans les quartiers précaires de la ville de Montpellier. Projet de Formation à l'Éducation Thérapeutique sur l’Obésité en Milieu Précaire (FETOMP) - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Compréhension des modalités de prise en charge de l’obésité et du surpoids en consultation de médecine générale dans les quartiers précaires de la ville de Montpellier. Projet de Formation à l'Éducation Thérapeutique sur l’Obésité en Milieu Précaire (FETOMP)

Abstract

En France, en 2015 la prévalence de l’excès pondéral était de 49% chez les adultes (dont 17% en situation d’obésité). L’augmentation de l’IMC est un facteur de risque majeur pour nombres de maladies chroniques, c’est donc un véritable enjeu de santé publique. En France, le PNNS et le Plan Obésité ont été développés afin de faciliter la prévention et la prise en charge de premier recours par le médecin généraliste. Par ailleurs, il existe un très net gradient social de l’obésité. Matériel et méthode : dans cette étude qualitative, des entretiens semi dirigés, sont réalisés auprès de médecins généralistes exerçant dans les quartiers prioritaires de la ville de Montpellier, afin de comprendre les modalités de prise en charge des patients en situation de surpoids ou d’obésité et de recueillir leurs ressentis et difficultés. Résultats : sur les douze médecins interrogés, tous s’accordent sur leur rôle majeur dans la prise en charge de l’excès pondéral et sa prévention. Sur le plan clinique, le poids semble mesuré assez systématiquement, contrairement au périmètre abdominal. Parmi les conseils nutritionnels donnés, les régimes restrictifs ne sont pas conseillés cependant, il est également rarement fait mention des sensations alimentaires. Les obstacles rencontrés par les médecins sont : la précarité, les habitudes de vie, la sédentarité, les représentations autour du poids, le suivi irrégulier ainsi que le manque de motivation des patients, qui pour les médecins est pourtant essentielle à la prise en charge. Ils évoquent aussi le manque de temps et de formation. Conclusion : dans les quartiers précaires de Montpellier, les médecins généralistes sont globalement peu satisfaits de leur prise en charge. Ainsi, une meilleure formation des médecins à l’éducation thérapeutique et à la prévention, la création de davantage de maisons médicales pluriprofessionnelles, de consultations dédiées et le renforcement de l’éducation nutritionnelle notamment à l’école pourraient améliorer cette prise en charge.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse Lucille Ayraud.pdf (758.01 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03044540 , version 1 (07-12-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03044540 , version 1

Cite

Lucille Ayraud. Compréhension des modalités de prise en charge de l’obésité et du surpoids en consultation de médecine générale dans les quartiers précaires de la ville de Montpellier. Projet de Formation à l'Éducation Thérapeutique sur l’Obésité en Milieu Précaire (FETOMP). Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03044540⟩
35 View
107 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More