Abord du poids et de la prise en charge du surpoids et de l’obésité en médecine générale dans les Quartiers Prioritaires de la Ville de Montpellier. Projet Formation et Éducation Thérapeutique concernant l’Obésité en Milieux Précaires (FETOMP) - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Abord du poids et de la prise en charge du surpoids et de l’obésité en médecine générale dans les Quartiers Prioritaires de la Ville de Montpellier. Projet Formation et Éducation Thérapeutique concernant l’Obésité en Milieux Précaires (FETOMP)

Abstract

32,3% des adultes français sont en surpoids et 15% en situation d’obésité, avec une prévalence de l’obésité qui augmente avec la précarité. Le médecin généraliste est désigné comme médecin de premier recours pour la prise en charge du surpoids et de l’obésité. Cependant le sujet du poids, jugé sensible et chronophage, est connu comme étant difficile à aborder. L’objectif de notre étude est de décrire comment le sujet du surpoids et de l'obésité est abordé et quelle prise en charge est mise en place en consultation de médecine générale dans les Quartiers Prioritaires de la Ville (QPV ) de Montpellier. Notre travail s’intègre dans le projet Formation et Éducation Thérapeutique concernant l’Obésité en Milieux Précaires (FETOMP). Méthode : étude de données recueillies pour le projet FETOMP par observation de consultations de patients adultes en médecine générale. Analyse des modalités d’abord du poids (fréquence, par qui et comment), du calcul de l’IMC, du temps accordé au poids, et de la prise en charge pondérale, à partir de grilles d’observations standardisées (grille ECOGEN codée avec la classification CISP2, fiche de recueil qualitatif) et des enregistrements audio des consultations. Résultats : 392 consultations ont été observées. Parmi les patients étudiés 133 étaient en surpoids (33,9%) et 58 en situation d’obésité (14,8%). L’abord du sujet du poids était réalisé lors de 37,3% des consultations et le calcul de l’IMC lors de 23% des consultations, avec une fréquence plus importante chez les patients en surcharge pondérale ou précaire ainsi qu’avec certains médecins. Sur les 96 consultations de patients en excès de poids pour lesquels le sujet du poids avait été abordé, la médiane du temps accordé au poids était de 40 secondes, soit 7% du temps de consultation. Le sujet était initié majoritairement par le médecin (62,5%), principalement via une pesée. Une prise en charge pondérale était réalisée lors de 29,2% de ces consultations, principalement via des recommandations nutritionnelles et d’activité physique. Conclusion : le dépistage et le suivi du surpoids et de l’obésité semblent insuffisamment réalisés en médecine générale dans les QPV de Montpellier. Une prise en charge pondérale est peu proposée au cours des consultations et les patients sont rarement orientés vers les professionnels de deuxième recours.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse Alice Vuillot.pdf (8.05 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03046668 , version 1 (08-12-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03046668 , version 1

Cite

Alice Vuillot. Abord du poids et de la prise en charge du surpoids et de l’obésité en médecine générale dans les Quartiers Prioritaires de la Ville de Montpellier. Projet Formation et Éducation Thérapeutique concernant l’Obésité en Milieux Précaires (FETOMP). Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03046668⟩
73 View
132 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More