Parcours contraceptif autour des interruptions volontaires de grossesse : réévaluation de la contraception à la consultation pré-IVG - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Parcours contraceptif autour des interruptions volontaires de grossesse : réévaluation de la contraception à la consultation pré-IVG

Abstract

Objectives: The main objective is to describe the contraceptive path around abortions. The secondary objectives are to describe the causes of failure or discontinuation of contraception; and determine whether the choice of contraceptive method made in the pre-abortion consultation is maintained in the post-abortion consultation or not. Methods: This is a retrospective descriptive monocentric study carried out at the birth control center of the HCE between May 1 and June 30, 2019. The data are taken from the patients' paper files. Results: During pregnancy 44.6% of patients did not use contraception; 22.6% took the pill, 19.5% used condoms. In post-abortion, 55% of the contraceptives prescribed were long-acting methods and 36% of the patients chose the pill. The most common causes of contraceptive failure were misuse and unsuccessful use of the method (23%). 49% of the patients were present at the post-abortion consultation and among them 89% had maintained their contraceptive choice. Conclusion: In post-abortion there is a marked increase in the effectiveness of prescribed contraceptive methods. Contraceptive choice remains well maintained despite the high rate of absenteeism.
Objectifs : L’objectif principal est de décrire le parcours contraceptif autour des IVG. Les objectifs secondaires sont de décrire les causes d’échec ou d’abandon de la contraception ; et déterminer si le choix de méthode contraceptive fait en consultation pré-IVG est maintenu en consultation post-IVG. Méthodes : Cette étude est rétrospective descriptive monocentrique réalisée au centre d’orthogénie de l’HCE entre le 1er mai et le 30 juin 2019. Les données sont issues des dossiers papiers des patientes. Résultats : Lors de la grossesse 44,6% des patientes n’utilisaient pas de contraception ; 22,6% prenaient la pilule, 19,5% utilisaient des préservatifs. En post-IVG, 55% des contraceptions prescrites étaient des méthodes à longue durée d’action et 36% des patientes ont choisi la pilule. Les causes les plus fréquentes d’échec de contraception étaient la mauvaise utilisation ou la non réussite de la méthode (23%). 49% des patientes étaient présentes à la consultation post-IVG et parmi elles 89% avaient maintenu leur choix contraceptif. Conclusion : En post-IVG on note une augmentation nette de l’efficacité des méthodes contraceptives prescrites. Il y a un bon maintien du choix contraceptif malgré le fort taux d’absentéisme.
Fichier principal
Vignette du fichier
MS20_21_gissinger_camille(1)(D)_version_diffusion.pdf (618.19 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03048092 , version 1 (09-12-2020)

Identifiers

Cite

Camille Gissinger. Parcours contraceptif autour des interruptions volontaires de grossesse : réévaluation de la contraception à la consultation pré-IVG. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03048092⟩
144 View
448 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More