Évaluation diagnostique des patients présentant une hypertension artérielle sévère aux urgences de Pau - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Diagnostic evaluation of patients presenting severe hypertension in the Emergency department of Pau, France

Évaluation diagnostique des patients présentant une hypertension artérielle sévère aux urgences de Pau

Abstract

Objective: to compare the frequency of acute organ damage’s research, made by emergency physicians from the hospital of Pau, among patients presenting a severe hypertension, before and after protocol. Methods: this was a monocentric, observational study, with retrospective data collection, conducted in patients presenting a severe hypertension (defined by at least two systolic blood pressure greater than 180mmHg), at the Emergency department of Pau, France. It was designed from January 1st to August 31st, 2020. Patients over 18 years old were admitted in the Emergency, for any medical request. Patients who were diagnosed a hypertensive emergency, were excluded. A protocol, based on a practice algorithm, started on July 9th, 2020. The primary outcome was the prevalence of fundoscopy realised within 48 hours, before and after protocol. Secondary outcome was the prevalence of other examens needed in the evaluation of hypertensive target organs. Results: above 25 546 patients admitted in the Emergency department, 190 patients (0.7%) presented a severe hypertension during this period, among which 153 were hypertensive urgencies. 5 (3.3%) have benefited from a fundoscopy; were realised 2 (5.3%) after protocol, 3 (2.6%) before protocol (p-value =0.59). Prevalence of other standardised exams was not modified by the creation of a protocol: ECG was realised in 71.1% after protocol, 72.2% before (p-value=0.89), troponins in 34.2% after, 41.7% before (p-value=0.41), NF-proBNP in 21.1% after, 23.5% before (p-value=0.09), creatinine in 81.6% after, 86.1% before (p-value=0.50), apart from haemolysis (haptoglobin) evaluated in 10.5% after protocol and 1.7% of patients before (p-value=0.03). Conclusions: the existence of a protocol concerning hypertension in an Emergency department did not bring a significant difference in terms of clinical practices for severe hypertension. It would be interesting to follow the study on a long term, after improving medical education, software, in order to improve medical and paramedical adhesion.
Objectif : comparer la fréquence de recherche de l’atteinte des organes cibles de l’HTA sévère, au sein d’un service d’urgence, chez les patients présentant une HTA sévère avant et après mise en place d’un protocole. Matériel et méthode : étude observationnelle mono centrique réalisée sur la période du 1er janvier 2020 au 31 août 2020, recueil rétrospectif des données cliniques et paracliniques des patients adultes admis avec une HTA sévère (PAS supérieure à 180mmHg) aux urgences de l’hôpital de Pau, quel que soit le motif médical, chez qui une urgence hypertensive n’a pas été diagnostiquée. Un protocole de prise en charge a été débuté le 9 juillet 2020, consistant en la mise en place d’un algorithme de prise en charge de l’HTA aux urgences. Le critère de jugement principal était la prévalence de fond d’œil réalisés dans les 48 heures, avant et après protocole. Le critère de jugement secondaire évaluait la prévalence de patients ayant bénéficié des autres examens évaluant l’atteinte des organes cibles. Résultats : sur 25 546 patients admis aux urgences pendant cette période, 190 patients (0.7%) ont présenté une hypertension artérielle sévère, dont 153 présentaient à priori une crise hypertensive simple. 5 patients (3.3%) ont pu bénéficier de la réalisation d’un fond d’oeil dans les 48 heures, 2 (5.3%) examens ont été demandés après mise en place du protocole, et 3 (2.6%) avant mise en place du protocole d’HTA aux urgences (p=0.59). La prévalence des autres examens nécessaires au bilan d’HTA sévère n’était pas modifiée par la mise en place d’un protocole de prise en charge : ECG réalisé dans, 71.1% après protocole, 72.2% des cas avant (p=0.89), troponinémie prélevée dans 34.2% après (p=0.41), 41.7% des cas avant, NT-pro BNP dans 21.1% après, 23.5% avant, (p=0.09), créatininémie dans 81.6% après, 86.1% des cas avant (p=0.50 en dehors du marqueur d’hémolyse (haptoglobinémie) dans 10.5%des cas après, 1.7% avant (p=0.03). Conclusion : la mise en place d’un protocole dédié à l’hypertension artérielle aux urgences n’apportait pas de différence significative en termes de prise en charge diagnostique des patients présentant une HTA sévère au cours de leur passage aux urgences. Il serait intéressant de poursuivre cette observation sur le long cours, après amélioration de la formation médicale, optimisation de l’outil informatique, afin de faciliter l’adhésion des équipes médicales et paramédicales.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_spe_2020_Lannes.pdf (753.4 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03048752 , version 1 (09-12-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03048752 , version 1

Cite

Mathilde Lannes. Évaluation diagnostique des patients présentant une hypertension artérielle sévère aux urgences de Pau. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03048752⟩
61 View
217 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More