Évaluation de l'impact de l'hyperoxie sur la survenue des complications post-opératoires en chirurgie cardiaque - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Évaluation de l'impact de l'hyperoxie sur la survenue des complications post-opératoires en chirurgie cardiaque

Abstract

Objectif : évaluer l’effet de l’hyperoxie pendant la CEC sur l’incidence des complications neurologiques et respiratoires post-opératoires (CRPO) après chirurgie cardiaque.cType d’étude : étude ancillaire sur la base de données de CARDIOX, contrôlée, randomisée, en ouvert. Matériel et méthode : adultes opérés d’une chirurgie cardiaque avec CEC, randomisés en 1:1 entre le groupe interventionnel et le groupe standard, dans deux centres hospitaliers universitaires français entre juin 2016 et octobre 2018. L’intervention consistait à délivrer une fraction inspirée d’oxygène (FiO2) de 100 % durant la CEC. Le groupe standard recevait de l’oxygène pour obtenir une pression partielle artérielle en oxygène (PaO2) inférieure à 150 mm Hg. Le critère de jugement principal était l’incidence des CRPO (pneumopathies, réintubations) et des complications neurologiques (confusion, AVC, convulsions) durant les 15 jours suivant la chirurgie. Résultats : 330 patients ont été randomisés et assignés au groupe interventionnel (n =161) ou au groupe standard (n = 163). La survenue de pneumopathies n’a pas varié dans les 15 jours suivant la chirurgie cardiaque entre les deux groupes (11 dans le groupe interventionnel contre 14 dans le groupe contrôle, p = 0,532). L’incidence de ré-intubations était semblable entre les deux groupes (5 dans le groupe hyperoxie contre 3 dans le groupe normoxie, p = 0,723). La survenue des complications neurologiques dans les 15 jours suivant la chirurgie cardiaque n’a pas différé significativement. 3 patients ont présenté un AVC : 2 dans le groupe normoxie et 1 dans le groupe hyperoxie (p = 0,57). 2 patients ont présenté des convulsions dans chaque groupe (p = 1,00). 12 patients ont manifesté un syndrome confusionnel dans le groupe hyperoxie contre 20 patients dans le groupe normoxie (p = 0,14). Conclusion : l’hyperoxie per CEC n’a pas augmenté significativement l’incidence des complications neurologiques et des CRPO dans les 15 jours suivant la chirurgie cardiaque.
Fichier principal
Vignette du fichier
Fèvre Guillaume. Thèse d'exercice de médecine. Anesthésie-réanimation (UPJV).pdf (776.52 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03049101 , version 1 (09-12-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03049101 , version 1

Cite

Guillaume Fèvre. Évaluation de l'impact de l'hyperoxie sur la survenue des complications post-opératoires en chirurgie cardiaque. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03049101⟩
51 View
177 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More