Prévalence et facteurs de risque des infections sexuellement transmissibles à gonoccoque la Réunion : une étude transversale - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Prevalence and risk factors of Gonococcus infection in Reunion Island : a cross sectional study

Prévalence et facteurs de risque des infections sexuellement transmissibles à gonoccoque la Réunion : une étude transversale

Abstract

Objective: Identifie prevalence of sexually transmitted infections (STI) due to Neisseria gonorrhoeae (Ng), risk factors in Reunion Island and the associated antibiotic resistance. Methods: Data were collected from all patients who consulted the island's screening center between January 2017 and December 2018, using a standardized self-administered questionnaire and a multiplex PCR on biological samples. Results: General population global prevalence of Ng (N = 4289) was 2.8% (95% CI [2.3-3.3]). Minors were particulary affected (4.4%, 95% CI [2.6-7]). The main risk factors identified in all locations were : under 18 years a age (p = 0.03), precariousness (p = 0.002), history of STIs (p = 0.006). All strains were sensitive to ceftriaxone. Conclusion: Ng prevalence infections remain high in Réunion as in the rest of the world. Minors are more exposed and thus this population should be specifically targeted to help prevent infections and gain greater access access to screening in academic institutions.
Objectif : Déterminer la prévalence des infections sexuellement transmissibles (IST) à Neisseria gonorrhoeae (Ng), ses facteurs de risque à la Réunion et l’antibiorésistance associée. Méthodes : Recueil des données chez les individus ayant consulté en centre de dépistage entre janvier 2017 et décembre 2018, à partir d’un auto-questionnaire standardisé et une PCR multiplex sur prélèvements biologiques. Résultats : La prévalence de Ng dans la population générale (N=4289) était de 2,8% (IC 95% [2,3-3,3]). Les mineurs étaient les plus atteints (4,4%, IC 95% [2,6-7]). Les principaux facteurs de risque identifiés tout site confondu, étaient l’âge (< à 18 ans, p=0,03), la précarité (p=0,002), lesantécédents d’IST (p=0,006). Toutes les souches testées étaient sensibles à la ceftriaxone. Conclusion : La prévalence des infections à Ng reste élevée à la Réunion tout comme dans le reste du monde. Il convient ainsi de renforcer la prévention et le dépistage avec un effort prononcé en milieu scolaire.
Fichier principal
Vignette du fichier
Saib_Amelie_35008977.pdf (15.97 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03049806 , version 1 (10-12-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03049806 , version 1

Cite

Amélie Saïb. Prévalence et facteurs de risque des infections sexuellement transmissibles à gonoccoque la Réunion : une étude transversale. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03049806⟩
256 View
44 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More