Une « addiction au sucre » en cause dans l’obésité ? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

A "sugar addiction" involved in obesity?

Une « addiction au sucre » en cause dans l’obésité ?

Abstract

The attraction to sweetness is physiological and this, from an early age. The increased availability of sugar and the global obesity epidemic have led to the idea that sugar can induce addiction in studies in rodents. But if we observe similar behaviors, under certain conditions, to those which characterize drug addictions in rodents, the debate remains contradictory in humans and its contribution in the development of obesity is not established. In order to discuss the plausibility of a “sugar addiction” and its implication in obesity, the concept of addiction, carbohydrates and their place in the diet, as well as the physiopathology of obesity are described beforehand. Then the reflection is based on the data collected in animals and humans, opening on the broader concept of "food addiction". Finally, due to a lack of solid evidence, the concept of sugar addiction appears unconvincing, and caution is warranted in analogy with psychoactive substances. The same goes for “food addiction”, which seems more linked to a behavioral component, more than to one or more food substance(s).
L’attirance pour le goût sucré est physiologique et ce, dès le plus jeune âge. L’accessibilité accrue du sucre et l’épidémie d’obésité mondiale ont fait émerger l’idée que le sucre puisse induire une addiction, dans le cadre d’études réalisées chez les rongeurs. Mais si l’on observe des comportements semblables, dans certaines conditions, à ceux qui caractérisent les addictions aux drogues chez des rongeurs, le débat reste contradictoire chez l’homme et sa contribution dans le développement de l’obésité n’est pas établie. Afin de discuter la plausibilité d’une « addiction au sucre » et son implication dans l’obésité, sont décrits au préalable le concept d’addiction, les glucides et leur place dans l’alimentation, ainsi que la physiopathologie de l’obésité. Puis la réflexion s’appuie sur les données recueillies chez l’animal et chez l’homme, ouvrant sur le concept plus large « d’addiction alimentaire ». Finalement, faute de preuves solides, le concept d’addiction au sucre apparaît peu convaincant, et la prudence est de mise dans l’analogie avec les substances psychoactives. Il en va de même pour « l’addiction alimentaire », qui semble davantage liée à une composante comportementale, plus qu’à une ou des substance(s) alimentaire(s).
Fichier principal
Vignette du fichier
LE CORRE-Camille.pdf (3.59 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03064644 , version 1 (14-12-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03064644 , version 1

Cite

Camille Le Corre. Une « addiction au sucre » en cause dans l’obésité ?. Sciences pharmaceutiques. 2020. ⟨dumas-03064644⟩
237 View
735 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More