Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La contraception d’urgence : état des lieux des connaissances des jeunes de 20 à 24 ans. Étude quantitative réalisée auprès de 430 personnes en Bretagne du 9 novembre 2019 au 23 décembre 2019

Résumé : L’ objectif principal de notre travail est d’évaluer les connaissances et les perceptions des 20 à 24 ans de la région Bretagne concernant la contraception d’urgence. Les objectifs secondaires sont de faire le point sur les informations transmises auprès des jeunes concernant la contraception d’urgence et d’identifier les pratiques contraceptives des femmes notamment en matière de contraception d’urgence. L’analyse des résultats obtenus nous permettra d’apporter des éléments d’amélioration sur les pratiques des professionnels de santé en matière d’information auprès des jeunes. Matériel et Méthode : il s’agit d’une étude quantitative, transversale et descriptive, réalisée à partir d’un questionnaire diffusé sur les réseaux sociaux du 09 novembre 2019 au 23 décembre 2019 en région Bretagne. Résultats : 430 réponses ont été analysées. La moitié de notre population pense que la pilule du lendemain n’est plus efficace si elle prise trop souvent. 29% considèrent que la pilule du lendemain peut rendre stérile. Un tiers de notre population indique que la pilule du lendemain doit être uniquement prise dans les 24 heures qui suivent le rapport sexuel à risque. La majorité de notre population trouve que son niveau d’information concernant la contraception d’urgence est insuffisant et qualifie la contraception d’urgence comme un risque pour la santé. 87% savent qu’une contraception d’urgence doit se prendre le plus rapidement possible à risque à risque. Cependant le délai maximal d’utilisation de celle-ci est encore mal connu, seulement 11% ont répondu qu’elle peut être prise jusqu’à 5 jours après le rapport sexuel à risque. Une femme sur deux de notre population a déjà utilisé au moins une fois une contraception d’urgence. Pour la majorité d’entre elle le motif de l’utilisation d’une contraception d’urgence était un oubli de pilule. Conclusion : si la majorité des jeunes de 20-24 ans vivant en Bretagne a bien reçu une information concernant la contraception d’urgence, elle semble cependant insuffisante car des perceptions erronées persistent.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03066257
Contributor : Ubo Santé Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, December 15, 2020 - 11:02:01 AM
Last modification on : Wednesday, October 27, 2021 - 6:01:49 AM

File

Memoire-Sages_Femmes-2020-BERT...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03066257, version 1

Collections

`

Citation

Lucie Berthou. La contraception d’urgence : état des lieux des connaissances des jeunes de 20 à 24 ans. Étude quantitative réalisée auprès de 430 personnes en Bretagne du 9 novembre 2019 au 23 décembre 2019. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03066257⟩

Share

Metrics

Record views

17

Files downloads

86