Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Impact de l'insuffisance rénale chronique sur la progression du rétrécissement aortique calcifié

Résumé : L'impact de l'insuffisance rénale chronique (IRC) sur la vitesse de progression du rétrécissement aortique (RA) est mal documenté. L'objectif de ce travail était d'analyser dans un grand registre de patients atteints d'un RA la relation entre le stade de l'insuffisance rénale et la vitesse de progression du RA déterminée en échocardiographie et de mettre en évidence des facteurs de progression rapide et d'évolution clinique. Nous avons inclus 665 patients avec un RA (vitesse maximale aortique [Vmax] > 2,5 m/s) et une fraction d'éjection ventriculaire gauche préservée. Les patients ont été divisés en 4 groupes en fonction de débit de filtration glomérulaire estimé (DFGe) à l'inclusion : pas d'IRC, IRC légère, IRC modérée et IRC sévère. Après un suivi moyen de 3,5 ± 2,4 ans, la vitesse de progression définie par l'augmentation de la Vmax était de 0,34 ± 0,24 (p<0,001) pour les IRC sévères, 0,24 ± 0,19 (p<0,001) pour les IRC modérés, 0,21 ± 0,17 pour les IRC légers et 0,21 ± 0,19 m/s/an dans le groupe de référence sans IRC. La réduction moyenne de la surface valvulaire aortique (SVA) était respectivement de -0,15 ± 0,11 (p<0,001), -0,12 ± 0,09 (p<0,001), -0,09 ± 0,08 cm2/an (p<0,05) pour les IRC sévères, modérés et légers contre -0,08 ± 0,08 cm2/an chez les patients sans IRC. En analyse multivariée, l'élévation de la créatininémie était associée à l'augmentation annuelle de la Vmax (p<0,001) et à la réduction de la SVA (p<0,001). La progression rapide (Vmax ≥ 0,3m/s/an) était associée à une augmentation significative de la mortalité, à tous les stades de l'IRC (p<0,001), par rapport aux patients avec une progression lente. En analyse multivariée, les patients avec une progression rapide en IRC modérée à sévère présentaient un sur-risque de mortalité (hasard ratio [IC 95%] = 3,90 [2,59-5,85], p<0,001) par rapport aux patients avec un DFGe ≥ 45ml/min/1,73m2 et une progression lente. Chez les patients IRC, l'élévation de la phosphatémie (ß =0,21 p=0,003) et de la protéine C-réactive (ß=0,23, p=0,006) étaient prédictives de la progression en analyse multivariée. Les patients IRC ont globalement une progression plus rapide du RA et le sous-groupe des « progresseurs » rapides (Vmax ≥ 0,3m/s/an) a une mortalité accrue. Ces résultats montrent la nécessité d'un suivi très rapproché de ces patients et posent la question en présence d'un RA serré de l'intérêt d'un remplacement valvulaire aortique précoce chez les patients IRC sans symptômes liés au RA qui ont une progression rapide de leur valvulopathie.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03079737
Contributor : Bu Santé Upjv <>
Submitted on : Thursday, December 17, 2020 - 12:47:55 PM
Last modification on : Monday, April 19, 2021 - 8:50:38 AM
Long-term archiving on: : Thursday, March 18, 2021 - 7:25:35 PM

File

Candellier Alexandre. Thèse d...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03079737, version 1

Collections

Citation

Alexandre Candellier. Impact de l'insuffisance rénale chronique sur la progression du rétrécissement aortique calcifié. Urologie et Néphrologie. 2020. ⟨dumas-03079737⟩

Share

Metrics

Record views

57

Files downloads

59