Effet d'un entraînement cognitif via des applications sur la compréhension textuelle de personnes aphasiques - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Effect of cognitive training via applications on textual comprehension of aphasic people

Effet d'un entraînement cognitif via des applications sur la compréhension textuelle de personnes aphasiques

Abstract

People with aphasia who had a stroke frequently have non-linguistic cognitive deficits (executive functions, working memory, attention). These difficulties can be combining with existing language disorders and interfering with complex language activities such as text comprehension. However, the rehabilitation of non-linguistic disorders is beneficial, including for aphasic individuals, and the extent of its effects on language functions is well-known. Since such transfer effects require an intensive, repetitive and adapted practice, mobile applications present themselves as a relevant solution. We aimed to study the effect of daily cognitive training via applications on textual comprehension of aphasic people. We assumed that training executive functions, working memory and attention improve the understanding of main ideas and details of the text, and the making of inferences as well. A cross over care was carried out, allowing either an intervention based on the rehabilitation of executive memory and attention processes via applications, either a classical intervention. The participants received both types of rehabilitation, in a random order. Assessments of executive functions, working memory and divided attention, and text comprehension were proposed on three occasions (T0, T+6 weeks and T+12 weeks). Participants particularly improved their executive functions. Our results suggest that after training, their text comprehension improved : they better understand the general ideas and details of a text, but they also demonstrate better inference skills. Explorations of the relationships between language and non-linguistic cognitive processes deserve to be pursued. To this end, telerehabilitation, led by a therapist, could be an innovative approach to be developed in the clinic.
Les personnes aphasiques ayant subi un Accident Vasculaire Cérébral présentent fréquemment des déficits cognitifs non linguistiques (fonctions exécutives, mémoire de travail, attention). Ces difficultés peuvent alors venir se combiner aux troubles langagiers existants et mettre à mal certaines activités langagières complexes telles que la compréhension de textes. Or, la rééducation des troubles non langagiers est bénéfique, y compris chez la personne aphasique, et l’extension de ses effets sur les fonctions langagières est connue. Étant donné que de tels effets de transfert nécessitent une pratique intensive, répétitive et adaptée, les applications mobiles se présentent comme une solution pertinente. Notre objectif était d’étudier l’effet d’un entraînement cognitif quotidien via les applications sur la compréhension textuelle de personnes aphasiques. Nous avons émis l’hypothèse que l’entraînement des fonctions exécutives, de la mémoire de travail et de l’attention permet d’améliorer la compréhension des idées principales et des détails du texte ainsi que la réalisation d’inférences. Une prise en soin en cross-over a été réalisée, permettant soit une intervention basée sur la rééducation des processus exécutifs, mnésiques et attentionnels via les applications, soit une intervention classique. Les participants ont reçu les deux types de rééducation, dans un ordre randomisé. Des évaluations des fonctions exécutives, de la mémoire de travail et de l’attention divisée ainsi que de la compréhension textuelle ont été proposées à trois reprises (T0, T+6 semaines et T+12 semaines). Les participants ont particulièrement amélioré leurs fonctions exécutives. Nos résultats suggèrent qu’après l’entraînement leur compréhension de textes ait progressé : ils comprennent mieux les idées générales et les détails d’un texte mais ils font aussi preuve de meilleures capacités d’inférence. Les explorations du recoupement entre langage et processus cognitifs non linguistiques méritent d’être poursuivies. Pour ce faire, la télérééducation, conduite par le thérapeute, pourrait être une démarche novatrice à développer en clinique.
Fichier principal
Vignette du fichier
ORTH_2020_CARON.pdf (2.09 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03086833 , version 1 (22-12-2020)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03086833 , version 1

Cite

Adèle Caron. Effet d'un entraînement cognitif via des applications sur la compréhension textuelle de personnes aphasiques. Sciences cognitives. 2020. ⟨dumas-03086833⟩
41 View
154 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More