Utilisation du podomètre comme outil motivationnel au service du patient dans la lutte contre la sédentarité et la promotion de l’activité physique : enquête de pratique chez les médecins généralistes en Haute Savoie - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2021

Using the pedometer as a tool to induce patients to turn away from a sedentary behaviour and develop more physical activity: an inquest about how general practitioners manage it in Haute Savoie area

Utilisation du podomètre comme outil motivationnel au service du patient dans la lutte contre la sédentarité et la promotion de l’activité physique : enquête de pratique chez les médecins généralistes en Haute Savoie

Abstract

Introduction: in France, as well as in the rest of the world, a sedentary way of life is developping and physical activity is on the decline. Several studies have already established the efficiency of the pedometer as a tool to fight back these two risk factors of mortality. This applies to regular users as well as to non users. General practitioners are in the front line regarding this public health issue, but no one so far seems to have studied the efficiency of the pedometer as a tool to promote physical activities and reduce a sedentary existence. Aim: to assess the way the pedometer is known and properly used by practicing general practitioners in the Haute Savoie area as a tool to enhance physical activity and to reduce sedentary behaviour, during one month. Methodology: a qualitative analysis of practice by means of a digital list of questions submitted to practicing general practitionners in Haute Savoie, between and results being analysed by means of SPSS Statistics software. Results: 95 general practitioners answered the questionnary. Most of them suggested to their patients the activity « walk » as the first physical activity to practice. 18 practitioners have offered to use pedometer, but the greatest majority confess never having considered using it, even though they claim to be interested. Most of those promoting pedometer practioners have already been questionned by their patients about this tool but almost all of them told they never thought about this tool until now. They wanted to take information about it. Most of the instigators were asked by patients about this tool. Most practitioners were dissatisfied with their « quality of intervention » regarding the subject « sedentary behaviour / physical activity ». They confess they didn’t make any difference between sedentary behaviour and physical inactivity when seeking their patients lifestyle habits. They felt a disinterest of the patients in this subject. Physicians not promoting pedometers regret being un able to fight back a sedentary behaviour or physical inactivity for want of proper tools. Conclusion: this study has made it possible to evaluate the use of pedometer in the daily practice of general practitioners. Few of them, mostly for want of information, recommend it. The pedometer has only recently been accepted as a means to fight back insufficient physical activity. This tool lacks of proper visibiliy in official recommendations. More studies would be necessary in France to evaluate the way patients consider pedometer and to confirm its efficiency, already supported by a number of sources.
Introduction : en France et dans le reste du monde, la sédentarité augmente et l’activité physique diminue. Plusieurs études ont déjà démontré l’efficacité du podomètre comme outil de lutte contre ces deux facteurs de risque de mortalité, chez les pratiquants convaincus comme chez les non utilisateurs. Les médecins généralistes sont au premier plan dans la prise en charge de ce problème de santé publique, mais aucune étude ne s’est intéressée à l’utilisation du podomètre en médecine générale dans un objectif de lutte contre la sédentarité et de promotion de l’activité physique. Objectif : évaluer les connaissances et les modalités d’utilisation du podomètre comme outil de lutte contre la sédentarité et de promotion de l’activité physique chez les médecins généralistes en exercice dans le département de la Haute Savoie. Méthodes : étude qualitative de pratique, réalisée par questionnaire numérique soumis aux médecins généralistes en exercice de Haute Savoie, sur une période d’un mois. Les résultats ont été analysés à l’aide du logiciel SPSS Statistics. Résultats : 95 médecins généralistes ont répondu au questionnaire. La quasi-totalité des médecins proposait la marche comme activité physique de première intention à leurs patients. 18 médecins proposaient d’utiliser le podomètre, mais la grande majorité d’entre eux disait ne jamais y avoir pensé et vouloir s’informer sur cet outil. La majorité des médecins promoteurs du podomètre avaient déjà été questionnés par leurs patients sur ce sujet. La plupart des médecins étaient insatisfaits de la qualité de leur intervention sur le thème « sédentarité / activité physique », et ne distinguaient pas la sédentarité de l’inactivité physique lorsqu’ils recherchaient les habitudes de vie de leurs patients. Ils ressentaient un désintérêt des patients pour ce thème. Pour les médecins qui ne conseillaient pas l’utilisation du podomètre, les moyens actuels étaient insuffisants pour lutter contre la sédentarité et l’inactivité physique. Conclusion : cette étude a permis l’amélioration des connaissances concernant la place du podomètre dans la pratique quotidienne des médecins généralistes. Les médecins conseillent peu l’utilisation du podomètre, essentiellement par manque d’information. Cet outil est recommandé depuis peu dans la lutte contre la sédentarité et l’inactivité physique et manque de visibilité dans les recommandations officielles. Plus d’études seraient nécessaires en France pour étudier l’adhésion des patients au podomètre et confirmer l’efficacité mise en avant dans d’autres études.
Fichier principal
Vignette du fichier
2021GRAL5001_deffontis_thomas_diff.pdf (3.31 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

dumas-03100332 , version 1 (06-01-2021)

Identifiers

Cite

Thomas Deffontis. Utilisation du podomètre comme outil motivationnel au service du patient dans la lutte contre la sédentarité et la promotion de l’activité physique : enquête de pratique chez les médecins généralistes en Haute Savoie. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03100332⟩
230 View
282 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More