Évaluation clinique, laximétrique et radiographique d’une série de 74 patients opérés d’une ligamentoplastie du croisé antérieur selon la technique de Kenneth-Jones - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Évaluation clinique, laximétrique et radiographique d’une série de 74 patients opérés d’une ligamentoplastie du croisé antérieur selon la technique de Kenneth-Jones

Abstract

La rupture du ligament croisé antérieur (LCA) est l’une des lésions les plus fréquentes parmi les sujets jeunes et sportifs. L’objectif principal de l’étude était d’évaluer les résultats cliniques et laximétriques de la ligamentoplastie du LCA selon la technique de Kenneth-Jones. Matériel et méthode : nous avons réalisé une étude rétrospective incluant 74 patients dont 55 hommes (74%), âgés de 27 ± 7 ans et ayant bénéficié entre 2016 et 2019 d’une ligamentoplastie du LCA selon la technique de Kenneth Jones. Le recul moyen était de 29 ± 10 mois. 55% de notre population présentait au moment de la chirurgie au moins une lésion méniscale qui a été prise en charge dans le même temps opératoire. Tous les patients ont bénéficié d’une laximétrie Genourob (GNRB) pré et post-opératoire à 134, 200 et 250 Newtons. Les résultats fonctionnels incluaient la reprise des activités sportives et les scores KOOS, IKDC et ARPEGE. Résultats : 50% des patients ont retrouvé leur niveau sportif antérieur et 25% ont repris une activité sportive à un niveau inférieur. La première cause de non reprise du sport était psychologique et affectait 20% de nos patients. Nous avons retrouvé une corrélation directe entre la laxité différentielle post opératoire et les résultats fonctionnels. À 134N, une augmentation de 1mm de la laxité différentielle multiplie par 2 la probabilité d’échec de retour au sport ([IC 95% 1.2-3.2] ; p < 0.01). Un seuil de 4mm à 200N est prédictif d’un échec de reprise du sport avec une valeur prédictive positive de 86% et une spécificité de 98%. Conclusions : la ligamentoplastie au ligament patellaire reste une technique de référence dans la prise en charge des ruptures du LCA. La laximétrie GNRB a un intérêt pronostic dans le suivi post-opératoire des malades.
Fichier principal
Vignette du fichier
MICHEL Emilien_thèse (2).pdf (3.74 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03100369 , version 1 (06-01-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03100369 , version 1

Cite

Émilien Michel. Évaluation clinique, laximétrique et radiographique d’une série de 74 patients opérés d’une ligamentoplastie du croisé antérieur selon la technique de Kenneth-Jones. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03100369⟩
123 View
298 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More