Place de la buprénorphine dans la prise en charge de la douleur en soins palliatifs : revue systématique de la littérature - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Place de la buprénorphine dans la prise en charge de la douleur en soins palliatifs : revue systématique de la littérature

Abstract

Introduction : le phénomène d’hyperalgésie induite par les opioïdes (HIO), bien documenté depuis quelques années, impose une limite à l’utilisation des morphiniques. La buprénorphine (Temgésic®) est un opioïde agoniste partiel des récepteurs μ et ORL-1 et antagoniste des récepteurs ĸ et ẟ. Ses propriétés pharmacologiques laissent penser qu’elle pourrait diminuer les effets hyperalgésiants des opiacés. Longtemps mise de côté, cette molécule suscite un regain d’intérêt en Europe dans la prise en charge des douleurs chroniques d’origine cancéreuse. Objectif : évaluer les risques à l’utilisation de la buprénorphine dans la prise en charge de la douleur chez des patients relevant de soins palliatifs. Matériel et méthode : une revue systématique de la littérature fut réalisée jusqu’au 15 septembre 2020 dans les bases Medline, Lissa, Central et SciencesDirect. Les études concernaient des adultes présentant une douleur modérée à sévère et relevant d’une prise en charge palliative. Résultats : 22 références furent identifiées pour un total de 5504 participants. Les études étaient hétérogènes et de qualités variables. Elles établissent un profil de tolérance comparable de la buprénorphine par rapport aux autres opioïdes forts. Aucune donnée concernant son rôle dans l’hyperalgésie ne fut identifiée. Conclusion : la buprénorphine est un traitement sécuritaire de la douleur cancéreuse, à l’instar des autres opioïdes forts, avec un potentiel abusif plus faible. Elle ne présente pas de plafond analgésique aux doses utilisées en pratique clinique. L’association avec d’autres opioïdes n’induit pas de perte d’efficacité et montreraient même un effet additif. L’existence d’une forme sublinguale et l’utilisation possible chez l’insuffisant rénal sont autant d’avantages en fin de vie. Cependant, il apparait nécessaire de poursuivre la recherche dans ce domaine, notamment pour évaluer son intérêt dans la prise en charge de l’HIO.
Fichier principal
Vignette du fichier
These Anne Desbordes 04122020 Scolarité.pdf (4.25 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03100380 , version 1 (06-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03100380 , version 1

Cite

Anne Pinson. Place de la buprénorphine dans la prise en charge de la douleur en soins palliatifs : revue systématique de la littérature. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03100380⟩
273 View
335 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More