Déterminer les facteurs clinico-biologiques d'hospitalisation des patients présentant un méningisme aux urgences‎ : étude rétrospective en Picardie - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Déterminer les facteurs clinico-biologiques d'hospitalisation des patients présentant un méningisme aux urgences‎ : étude rétrospective en Picardie

Abstract

Introduction : la céphalée fébrile est un motif de consultation fréquent en médecine d’urgence et une véritable urgence vitale nécessitant de réaliser une ponction lombaire. Lorsque celle-ci est négative, le médecin s’interroge sur la conduite à tenir concernant ce patient (hospitalisation ou retour au domicile). L’objectif de cette étude est de déterminer les facteurs clinico-biologiques d’hospitalisation des patients présentant un méningisme aux urgences. Matériel et méthodes : cette étude descriptive, rétrospective et monocentrique s’intéresse aux patients présentant un syndrome méningé à ponction lombaire normale, sur leur devenir et sur le diagnostic retenu. Résultats : 45 patients ont été inclus sur une période de 2 ans (janvier 2016-decembre 2018) d’âge médian de 29 ans. À leur arrivée aux urgences, l’hypothèse diagnostique était la méningite bactérienne pour 97,8% des patients. Après réception des résultats négatifs de la ponction lombaire, 14 patients (31,1%) sont retournés au domicile après leur consultation aux urgences, 17 patients (37,8%) ont passé une nuit en surveillance en UHTCD et 14 patients (31,1%) ont été hospitalisé. Parmi les personnes hospitalisées, 6 (42,9%) n’avaient pas de diagnostic, 2 personnes (14,2%) présentaient un doute sur une infection urinaire. Durant l’hospitalisation, les praticiens ont établi 4 diagnostiques de pyélonéphrites, 2 syndromes viraux, 1 abcès péri apical de dent, 1 grippe avec surinfection bronchique, 1 hypertrophie amygdalienne palatine infectieuse, 1 pneumopathie, 1 méningite zostérienne avec sinusite maxillaire associée et 2 syndromes inflammatoires sans étiologique retrouvée. Conclusion : il n’existe pas de facteurs définitifs. Cependant, l’âge jeune, le sexe masculin, le syndrome inflammatoire biologique inexpliqué et une mauvaise tolérance clinique peuvent être des arguments influencent le praticien à l’hospitalisation.
Fichier principal
Vignette du fichier
Senentz Julie. Thèse d'exercice de médecine d'urgence (UPJV).pdf (1.37 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03100464 , version 1 (06-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03100464 , version 1

Cite

Julie Senentz. Déterminer les facteurs clinico-biologiques d'hospitalisation des patients présentant un méningisme aux urgences‎ : étude rétrospective en Picardie. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03100464⟩
94 View
267 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More