Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Détérioration de la santé sexuelle chez les survivants d'un cancer 5 ans après le diagnostic : cohorte nationale française VICAN

Résumé : Introduction : peu de travaux concernent la sexualité des survivants d’un cancer, en particulier pour ceux sans lien avec la sphère sexuelle et à distance du diagnostic. Dans cette étude, les objectifs étaient de déterminer le niveau de détérioration de la santé sexuelle cinq ans après un diagnostic de cancer et d’identifier les facteurs associés. Méthodes : nous avons réalisé une analyse secondaire des données transversales collectées cinq ans après le diagnostic de cancer, à partir de l'étude prospective longitudinale nationale française : VICAN. Les participants éligibles étaient des survivants français d’un cancer (12 localisations tumorales retenues), âgés de 23 à 87 ans, et ayant répondu aux questions sur la sexualité. La santé sexuelle était évaluée à partir de six items de l’échelle « Relationship and Sexuality scale ». Une classification ascendante hiérarchique nous a permis de classer les participants en quatre clusters : forte, modérée, faible détérioration et stabilité. Les analyses univariées et multivariées pondérées ont été réalisées avec STATA 14.0. Résultats : sur les 2195 participants éligibles, 57.3% rapportaient une détérioration significative de leur santé sexuelle, forte pour 30.8% et modérée pour 26.5%. Une détérioration faible et une stabilité étaient rapportées respectivement chez 31.2% et 11.5% des participants. Une détérioration significative était observée pour toutes les localisations tumorales (de 27.7% pour le mélanome à 83.1% pour le cancer de la prostate), groupes d’âge et genres. Le type de traitement et les conséquences telles que les séquelles générales et la douleur tout comme les conséquences psychologiques (la dépression et l’anxiété, en particulier chez les jeunes patients) étaient les principaux facteurs associés à la détérioration de la santé sexuelle dans notre échantillon. Les mêmes facteurs associés ont été retrouvés en limitant les analyses à la seule population de cancers sans lien avec la sphère sexuelle (Lymphome non-Hodgkinien, poumon, VADS, thyroïde et mélanome). Conclusions : dans cette étude, cinq ans après un diagnostic de cancer, la majorité des survivants rapportent une détérioration significative de leur santé sexuelle. Des dispositifs doivent être développés pour améliorer la santé sexuelle des survivants de cancer et ce indépendamment de la localisation tumorale, de l’âge et du genre. Une attention particulière doit être accordée à la dépression et l’anxiété, en particulier chez les jeunes patients.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03102556
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Thursday, January 7, 2021 - 3:52:27 PM
Last modification on : Wednesday, January 13, 2021 - 3:24:47 AM
Long-term archiving on: : Thursday, April 8, 2021 - 7:34:20 PM

File

Thèse_SEGUIN_Lorene_VF.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03102556, version 1

Collections

Citation

Lorène Seguin. Détérioration de la santé sexuelle chez les survivants d'un cancer 5 ans après le diagnostic : cohorte nationale française VICAN. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03102556⟩

Share

Metrics

Record views

48

Files downloads

35