Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Le médecin généraliste face au certificat d’absence de contre-indication à la pratique de sport en Martinique

Résumé : INTRODUCTION : En Martinique, le nombre de licences délivrées durant l'année 2016 était de 57 326. Depuis la loi Mazeaud de 1975, la visite médicale d'aptitude avant la pratique sportive est rendue obligatoire. Les modalités de rédaction de du certificat d’absence de contre-indication à la pratique sportive ont été récemment modifiées par le décret n°2016-1157 du 24 août 2016, en vigueur au 1er juillet 2017. Aucune recommandation de la Haute Autorité de Santé (HAS) n'a été décrite. La Société Française de Médecine de l'Exercice et du Sport (SFMES) a créé et mis en ligne une fiche pratique d'aide à la consultation préalable à la rédaction de ce certificat et certaines fédérations proposent un « examen-type ». La loi du 16 juillet 1984, stipule que ce certificat peut être établit par tout médecin, pour tout sportif, sauf sportifs de haut niveau et sports à risques. L'article 441-8 du Code Pénal, prévoit des sanctions pour rédaction de faux ou de certificat de complaisance. MATÉRIEL ET MÉTHODES : Il s’agit d’une étude descriptive d’analyse des pratiques professionnelles, réalisée auprès des médecins généralistes libéraux de Martinique. Le questionnaire a été transmis par courriel, avec 4 relances puis par contact téléphonique direct afin d’augmenter le taux de participation. Le recueil était anonyme. La période d’enquête s’est étendue du 19/09/2018 au 19/06/2019. Nous avons élaboré un questionnaire anonyme, comportant 65 questions évaluant les différents champs de cette consultation à partir du questionnaire et de la fiche d’aide à la rédaction du CACIPS de la Société Française de Médecine du Sport et avis des sociétés françaises de spécialités en Médecine existantes. Le questionnaire a été adressé aux médecins généralistes, hors praticiens hospitaliers et membres de SOS médecin, installés en Martinique. RÉSULTATS : Deux-cent-soixante-dix-sept médecins ont été recensés. Soixante-dix-neuf praticiens ont été inclus dans notre étude. Aucun médecin participant à notre étude n’effectuait une consultation pour rédaction de CACIPS en accord avec les recommandations de la SFMES. Il n’existait pas de différence significative entre le groupe de médecins ayant une capacité en Médecine du Sport et celui des médecins sans spécialisation dans cette discipline (p>0,05). Les médecins pratiquant une activité physique effectuaient un examen oto-rhino-laryngologique (ORL) plus en accord avec les recommandations de la SFMES que les médecins n’ayant pas d’activité physique régulière (p=0,047). Les médecins âgés de 35 à 54 ans effectuaient un interrogatoire plus proche de la fiche conseil de la SFMES par rapport aux médecins appartenant à la classe d’âge des plus de 55 ans, qui eux-mêmes, étaient plus proches des recommandations de la SFMES que la classe d’âge des moins de 34 ans (p=0,02). La proportion à prodiguer des conseils pratiques et nutritionnels des médecins de notre panel suivait la même répartition (p=0,023). Malgré un taux de participation plus important que celui espéré, notre étude est soumise à un biais de sélection majeur. La population étudiée dans notre étude est trop jeune et n’est pas représentative de la population ciblée. CONCLUSION : Il semble primordial de former et de guider les médecins dans le cadre de cet exercice pour une consultation spécifique de qualité tous les 3 ans. L’amélioration de la qualité de cet exercice dépendra aussi de l’information de la population générale.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03118110
Contributor : Fort de France Bhu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, January 21, 2021 - 8:19:54 PM
Last modification on : Monday, August 9, 2021 - 3:25:17 AM

File

Guillaume SCHEUR.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03118110, version 1

Collections

Citation

Guillaume Scheur. Le médecin généraliste face au certificat d’absence de contre-indication à la pratique de sport en Martinique. Médecine humaine et pathologie. 2019. ⟨dumas-03118110⟩

Share

Metrics

Record views

11

Files downloads

15