Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les publicités fantômes : entre objets d’art et de patrimoine, la fabrication d’une histoire publicitaire et urbaine

Résumé : Les publicités fantômes désignent les enseignes peintes ou réclames publicitaires restées sur les murs des villes. Parmi celles-ci, des figures familières comme les peintures Ripolin ou encore le visage souriant du Bébé Cadum sont notamment à citer. Ce travail, entre quête archéologique et prédilection sémiotique, vise à s’interroger sur l’apport culturel de ces vestiges publicitaires. Il se concentre essentiellement sur un corpus de publicités fantômes des murs parisiens et de sa proche banlieue. Loin de se limiter à l’aspect historique, cette interrogation sur les publicités fantômes conduit à requalifier la nature de l’objet publicitaire dans la ville. Ainsi d’objets publicitaires, les publicités fantômes deviennent avec le temps de véritables objets sociaux et culturels. Cette nouvelle dimension s’incarne à trois niveaux. Tout d’abord en tant qu’hologrammes d’un passé révolu, les publicités fantômes alimentent le patrimoine historique et publicitaire. Ce mémoire affirme alors l’apport archéologique des publicités fantômes dans une histoire de la publicité et des marques. Dès lors, en tant que figures, elles agissent également comme des leviers nostalgiques de la mémoire collective.
Ces objets publicitaires peuvent ensuite être requalifiés comme des objets artistiques qui facilitent la patrimonialisation des marques. Cette requalification des publicités fantômes en objets artistiques met en lumière les stratégies de patrimonialisation des marques. Au-delà d’une valorisation artistique, c’est alors leur contribution à une culture de masse qui est aussi analysée.
Enfin, ces publicités fantômes illustrent ce que la publicité peut avoir comme impact sur l’identité de la ville, en l’occurrence sur la marque Paris. Il en ressort que ces publicités fantômes sont alors des éléments constitutifs de l’identité urbaine qui réaffirment la ville comme une véritable scène d’énonciation. En définitive, les publicités fantômes illustrent au cœur de la ville de nouvelles prétentions sémiotiques de la publicité.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadatas

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03120535
Contributor : Clara Musy <>
Submitted on : Monday, January 25, 2021 - 3:49:18 PM
Last modification on : Friday, January 29, 2021 - 3:30:23 AM

File

SOW Mariama_DUMAS.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Copyright

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03120535, version 1

Citation

Mariama Sow. Les publicités fantômes : entre objets d’art et de patrimoine, la fabrication d’une histoire publicitaire et urbaine. Sciences de l'information et de la communication. 2017. ⟨dumas-03120535⟩

Share

Metrics

Record views

28

Files downloads

7