Représentations et expérience qu'ont les médecins généralistes de la dermoscopie pour le dépistage du mélanome en soins primaires : étude qualitative auprès de médecins généralistes des Pyrénées-Orientales - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Représentations et expérience qu'ont les médecins généralistes de la dermoscopie pour le dépistage du mélanome en soins primaires : étude qualitative auprès de médecins généralistes des Pyrénées-Orientales

Abstract

Le mélanome est un problème de santé publique en raison de son incidence en constante augmentation, de sa morbidité et de sa capacité à métastaser en mettant en jeu le pronostic vital du patient. Bien que la dermoscopie soit reconnue pour améliorer la précision du diagnostic du mélanome, elle est peu utilisée par les médecins généralistes en France. Objectif : comprendre les représentations et l’expérience qu’ont les médecins généralistes de la dermoscopie pour le dépistage du mélanome en soins primaires. Méthode : étude qualitative, avec recueil de données par entretiens individuels semi-­‐directifs et analyse thématique jusqu’au point de saturation des données. Étude réalisée auprès de médecins généralistes des Pyrénées-Orientales, ayant ou non une expérience de la dermoscopie. Résultats : 10 entretiens ont été réalisés. La majorité des médecins avait une représentation positive de la dermoscopie. Elle constituait une aide au diagnostic renforçant la confiance des médecins généralistes dans l’analyse des lésions pigmentées et leur prise en charge. Elle permettait d’améliorer le dépistage précoce, de réduire le nombre de recours aux spécialistes et le nombre de biopsies ou d’exérèses inutiles. Couplée à la téléexpertise, elle offrait un gain de temps dans la démarche diagnostique et thérapeutique, d’où une optimisation du parcours de soins. Les facteurs limitant son utilisation étaient : la nécessité d’une formation appropriée, la responsabilité qu’engendre l’utilisation de l’appareil, son prix et le temps nécessaire à son utilisation. Conclusion : sensibiliser les médecins à la dermoscopie et leur proposer des formations appropriées sont des pistes pouvant permettre une utilisation plus large du dermoscope par les médecins généralistes en France.
Fichier principal
Vignette du fichier
REVEILLARD LEA_thèse 2eme envoi.pdf (4.49 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03123994 , version 1 (28-01-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial - ShareAlike

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03123994 , version 1

Cite

Léa Reveillard. Représentations et expérience qu'ont les médecins généralistes de la dermoscopie pour le dépistage du mélanome en soins primaires : étude qualitative auprès de médecins généralistes des Pyrénées-Orientales. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03123994⟩
76 View
202 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More