Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude épidémiologique du panel de pathologies sur lequel est utilisé l'oxygénothérapie haut débit dans les services d'urgences vitales

Résumé : Introduction : l’insuffisance respiratoire aigüe (IRA) est une cause d’admission fréquente aux urgences. L’oxygénothérapie haut débit (OHD) fait partie intégrante de la prise en charge de l’insuffisance respiratoire aigüe hypoxémique aux urgences, pourtant son utilisation a encore été peu étudiée dans les services d’urgence. Cette étude aura pour objectif principal de décrire le panel de pathologies pour lequel l’OHD est utilisée dans un service d’urgence. Les objectifs secondaires seront l’analyse de la fréquence respiratoire (FR), la saturation (SatO2) et le gaz du sang (GDS) afin de juger d’une amélioration clinico-biologique similaire aux résultats de la littérature antérieure. Matériel et méthodes : il s’agit d’une étude épidémiologique rétrospective menée sur deux centres que sont le CHAM et le CHU d’Amiens. Tous les patients ayant reçu de l’OHD durant la période de janvier 2018 à avril 2020 ont été recrutés. Résultats : au total 73% des patients ayant reçu de l’OHD avaient pour diagnostic une pneumopathie, 2% une atélectasie pulmonaire, 2% la COVID-19, 2% une grippe, 5% une embolie pulmonaire, 2% une insuffisance cardiaque, 5% de maladie pulmonaire obstructive, 2% de fibrose pulmonaire et 2% de lésion traumatique du thorax. Concernant les objectifs secondaires, l’utilisation de l’OHD aux urgences a montré une amélioration des paramètres vitaux similaires à celle connue dans la littérature. Discussion : les limites de cette étude sont l’intervalle de temps pour la réalisation du GDS avant et après OHD qui diffèrent selon les patients. Les diagnostics écrits par les urgentistes dans les dossiers ne correspondaient pas toujours à un diagnostic CIM10. Ces derniers, multiples ou mal définis ont été reclassés en code CIM10 ce qui a pu générer un biais dans le dénombrement des pathologies. Pour finir la période sanitaire de la COVID-19 a entrainé une réticence à l’utilisation de l’OHD à cause du risque d’aérosolisation et donc une diminution probable de patients inclus. Conclusion : l’OHD a prouvé son efficacité dans de multiples études. Devant la fréquence des IRA prise en charge aux urgences, ce dispositif a toute sa place dans ce service.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03124013
Contributor : Sabine Longuein Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, January 28, 2021 - 12:28:31 PM
Last modification on : Friday, October 8, 2021 - 4:28:16 PM

File

Poncet Ophélie. Thèse d'exer...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03124013, version 1

Collections

Citation

Ophélie Poncet. Étude épidémiologique du panel de pathologies sur lequel est utilisé l'oxygénothérapie haut débit dans les services d'urgences vitales. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03124013⟩

Share

Metrics

Record views

27

Files downloads

14