Étude observationnelle des demandes de télé-expertise en dermatologie, par les médecins généralistes du Lot-et-Garonne, des Deux-Sèvres et de la Creuse pendant un an - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Étude observationnelle des demandes de télé-expertise en dermatologie, par les médecins généralistes du Lot-et-Garonne, des Deux-Sèvres et de la Creuse pendant un an

Abstract

Introduction: in dermatology, consultation deadlines are longer over the years in France. In consequence, a dermatology teleexpertise project (SmartDerm project) has been implemented in departments in medical decline: Lot-et-Garonne, Deux-Sèvres and Creuse. The primary objective of our study was to assess the types of pathologies most frequently met during tele-expertise requests, as part of the SmartDerm project. Methods: we performed a retrospective observational cohort study over a period of twelve months. Firstly, the general practitioner sent his tele-expertise request on the PAACO / Globule server. Then, the dermatologists in his department had 48 hours to respond to the request. In the absence of a response, the request was sent to the dermatologists at the CHU concerned. Results : a total of 574 tele-expertise requests were sent during the twelve-month inclusion period: 278 in Lot-et-Garonne, 230 in Deux-Sèvres and 66 in Creuse. 99 general practitioners participated to the project: 35 in Lot-et-Garonne, 47 in Deux-Sèvres and 17 in Creuse. The most frequently met pathologies were inflammatory (30%) and tumoral (23.9%). For inflammatory dermatoses, 65 cases (37.8%) of eczema-like dermatoses were found. As far as tumor pathologies are concerned, they were distributed as 57 cases (41.6%) of skin cancer and 56 cases (40.9%) of benign tumors. The date of onset of lesions was between ten days and three months for 187 cases (32.6%). The lesions were mainly localized on the head (36.9%) and the trunk (34.3%). Finally, after the teledermatological opinion, a face-to-face consultation was necessary for 197 cases (34.3%). Conclusion: tele-expertise has many advantages: a sorting role, a rapid dermatological advice and a cost reduction for health insurance. Therefore, the SmartDerm project will be extended to other departments.
Introduction : les délais de consultation en dermatologie se sont progressivement allongés depuis plusieurs années en France. Face à ce constat un projet de télé-expertise en dermatologie (le projet SmartDerm) a été lancé dans certains départements en déprise médicale : en Lot-et-Garonne, dans les Deux-Sèvres et en Creuse. L’objectif principal de notre étude était d’évaluer les types de pathologies les plus fréquemment rencontrés lors des demandes de télé-expertise, dans le cadre du projet Smartderm. Méthodes : nous avons réalisé une étude observationnelle rétrospective de cohorte sur une durée de douze mois. Dans un premier temps le médecin généraliste envoyait sa demande de télé-expertise sur le serveur PAACO/Globule. Les dermatologues de son département avaient alors 48 heures pour répondre à la demande. En l’absence de réponse la demande était envoyée aux dermatologues du CHU concerné. Résultats : au total, 574 demandes de télé-expertises ont été faites durant la période d’inclusion de douze mois : 278 en Lot-et-Garonne, 230 en Deux-Sèvres et 66 en Creuse. 99 médecins généralistes ont participé au projet : 35 en Lot-et-Garonne, 47 en Deux-Sèvres et 17 en Creuse. Les pathologies les plus fréquemment rencontrées étaient de types inflammatoires (30%) et tumorales (23,9%). Pour les dermatoses inflammatoires, 65 cas (37,8%) de dermatoses eczématiformes ont été retrouvées. Concernant les pathologies tumorales, elles se répartissaient de la manière suivante : 57 cas (41,6%) de cancers de la peau et 56 cas (40,9%) de tumeurs bénignes. La date d’apparition des lésions était comprise entre dix jours et trois mois pour 187 cas (32,6%). Les lésions étaient principalement localisées sur la tête (36,9%) et le tronc (34,3%). Enfin, au décours de l’avis télé-dermatologique, une consultation présentielle était jugée nécessaire pour 197 cas (34,3%). Conclusion : la télé-expertise possède de nombreux avantages : un rôle de tri, un avis dermatologique rapide et une réduction des couts pour l’Assurance maladie. Le projet SmartDerm va donc être étendu à d’autres départements.
Fichier principal
Vignette du fichier
Med_generale_2020_Chambon.pdf (609.99 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03124560 , version 1 (28-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03124560 , version 1

Cite

Romain Chambon. Étude observationnelle des demandes de télé-expertise en dermatologie, par les médecins généralistes du Lot-et-Garonne, des Deux-Sèvres et de la Creuse pendant un an. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03124560⟩
118 View
189 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More