La formation des internes caennais en DES de médecine générale : quelle influence sur leur choix d’activité professionnelle une fois diplômés ? - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

The training of Caen residents during their general medicine residency: what influence on their choice of professional activity once they graduate?

La formation des internes caennais en DES de médecine générale : quelle influence sur leur choix d’activité professionnelle une fois diplômés ?

Abstract

Today 56% of general practitioners work in private practice in France 5 years after their first registration with the college of physicians. The main purpose of this study was to evaluate in a retrospective way the influence of the residency training in the choice of general practitioners’ activity on a cohort of doctors who graduated between 2011 and 2017 at Caen university. An online survey was sent to the individuals eligible for the study. 102 answers were analysed. The current hospital activity of the respondents is much more important in comparison with their projects before the ECN. The internships, in particular those completed in the field of the respondents’ current activity, had had the strongest impact on their choice of activity. This influence seemed closely linked to their experience of those various internships. The impact of their theoretical training was less significant. The choice of “SASPAS”, a professionalising internship, “DU”, “DIU”, and “DESC” were a result of the previous project of residents and mostly tended to strengthen their choices. Their experience of the “SASPAS” stage had an influence on the delay of settlement. There was no connection between ambulatory internships and the region of current exercise. Therefore, the professional exercise project of the future general practitioner is built in steps along their residency. Taking these steps into account could improve the adaptation of the residency to territorial medical needs.
56% des médecins généralistes installés travaillent à ce jour en libéral en France à 5 ans de la première inscription à l’ordre des médecins. L’objectif de cette étude était d’évaluer de manière rétrospective l’influence de la formation d’interne sur le choix d’activité des médecins généralistes, sur une cohorte de médecins thésés à l’université de Caen entre 2011 et 2017. Un questionnaire en ligne a été adressé à l’ensemble des personnes éligibles à l’étude. 102 réponses ont pu être analysées. L’activité hospitalière actuelle des répondants était plus importante que celle projetée avant ECN. La formation en stage, tout particulièrement lorsqu’elle était réalisée dans leur domaine d’exercice actuel, avait eu le plus d’impact sur leur choix d’activité. Cette influence semblait étroitement liée au vécu des différents stages. La formation théorique jouait quant à elle dans une moindre mesure. Les SASPAS, stages professionnalisants, DU et DIU voire DESC découlaient du projet de l’interne mis en place auparavant et venaient surtout le conforter dans son choix. Le vécu du SASPAS influait sur le délai d’installation. Il n’y avait pas de lien entre territoire des stages ambulatoires et territoire d’exercice du médecin libéral. Le projet d’exercice professionnel du futur médecin généraliste se construit donc par étapes le long de son internat. La prise en compte de ces étapes pourrait permettre une meilleure adaptation du cursus aux besoins médicaux territoriaux.
Fichier principal
Vignette du fichier
BOURGEOIS Antoine.pdf (1.25 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03127318 , version 1 (01-02-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03127318 , version 1

Cite

Antoine Bourgeois. La formation des internes caennais en DES de médecine générale : quelle influence sur leur choix d’activité professionnelle une fois diplômés ?. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03127318⟩
55 View
10 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More