La consommation d’aliments issus de l’agriculture biologique réduit-elle l’incidence du cancer ? : une revue systématique de la littérature - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Does eating food from “organic” agriculture reduce the incidence of cancer? : a systematic review of the literature

La consommation d’aliments issus de l’agriculture biologique réduit-elle l’incidence du cancer ? : une revue systématique de la littérature

Abstract

Background: The links between diet and cancer are now established. The literature tends to observe that environmental exposure to pesticides is carcinogenic and that we are exposed to it daily through food. Studies show less exposure to pesticides when eating organic food. Since consumers eat organic food out of belief that they can improve their health, we wanted to know if this consumption could reduce the incidence of cancer. Methods: We carried out an exhaustive search of the literature in 8 search engines including PUBMED. All types of studies, descriptive or analytical, were sought. Results: We reviewed 974 publications and two of which met the inclusion criteria. A first study observed a reduction in the incidence of all cancers combined among organic consumers (RR 0.75), while the second study showed no difference. Results for breast cancer were inconsistent (RR 0.91 vs RR 0.66). The NHL incidence was significantly reduced among organic consumers in both studies (RR 0,79 and 0,14). Conclusions: The search results do not allow us to conclude. The aim of this thesis was to expose a major lack of data. It is necessary to promote further studies analysing this link. In the meantime, we must continue to encourage our patients to eat conventional fruits and vegetables if they cannot access organic food, and to follow the PNNS4 recommendations (physical activity, food balance).
Introduction : les liens entre alimentation et cancer sont maintenant établis. Les publications tendent à observer que l’exposition environnementale aux pesticides est cancérigène et que nous y sommes quotidiennement exposés via l’alimentation. Des études montrent une moindre exposition aux pesticides lors de la consommation d’aliments bio. Le consommateur s’alimentant bio par conviction d’accéder à une meilleure santé, nous avons voulu savoir si cette consommation pouvait réduire l’incidence du cancer. Matériel et méthode : nous avons effectué une recherche exhaustive de la littérature dans 8 moteurs de recherche dont PUBMED. Tous les types d’études, descriptives ou analytiques, ont été recherchés. Résultats : nous avons passé en revue 974 publications dont deux ont répondu aux critères d’inclusion. Une première étude observe une réduction d’incidence de tous les cancers confondus chez les consommateurs de bio (RR 0,75), la seconde ne montre pas de différence. Les résultats concernant le cancer du sein sont discordants (RR 0,91 vs RR 0,66). L’incidence du LNH est significativement réduite chez les consommateurs de bio dans les deux études (RR 0,79 et 0,14). Conclusion : les résultats de notre recherche ne nous permettent pas de conclure. Cette thèse aura eu pour finalité d'exposer un manque de données majeur. Il est nécessaire de promouvoir d’autres études analysant ce lien. En attendant, nous devons continuer à encourager nos patients à manger des fruits et légumes conventionnels si ils ne peuvent pas avoir accès au bio, et à suivre les recommandations du PNNS4 (activité physique, équilibre alimentaire).
Fichier principal
Vignette du fichier
PRETERRE Floriane.pdf (2.88 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03130141 , version 1 (03-02-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03130141 , version 1

Cite

Floriane Preterre. La consommation d’aliments issus de l’agriculture biologique réduit-elle l’incidence du cancer ? : une revue systématique de la littérature. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03130141⟩
72 View
405 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More