Évaluation du risque de mésusage et de dépendance lors de la prescription d’antalgiques opioïdes pour des douleurs chroniques non cancéreuses : étude qualitative auprès de 12 médecins généralistes bas-normands - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Prescription opioid misuse and abuse in chronic non-cancer pain: qualitative study of general practitioners' perception of risk assessment

Évaluation du risque de mésusage et de dépendance lors de la prescription d’antalgiques opioïdes pour des douleurs chroniques non cancéreuses : étude qualitative auprès de 12 médecins généralistes bas-normands

Abstract

Introduction: Opioid addiction is a growing crisis in the United States, making it a leading cause of injuryrelated deaths. Although there are safeguards in place in the French healthcare system that have prevented a similar opioid crisis, France has seen an increase in the use of prescription opioids over the last few years that raises concerns and calls for vigilance. The objective of this study was to explore the way general practitioners (GP) assess the risk of opioid abuse when opioids are prescribed for treatment of chronic non-cancer pain. Methods: Semi-structured interviews and focus-groups were conducted and then analysed by thematic analysis. Results: GPs do know the risk factors leading to opioid abuse but don’t use standardized tools to assess them and don’t mention dependance as a potential side effect. Limited, controlled and legitimate prescriptions tended to reassure GPs. They thought that opioid risk assessment tools should be used more often and that patients would benefit from education on opioid abuse. Furthermore, a decrease in opioid prescriptions thanks to non-drug pain treatments could be a good strategy to prevent opioid misuse. Discussion: GPs’ perception of opioid risk assessment could be improved with training in early detection and intervention for addiction issues.
Introduction : la dépendance aux opioïdes de prescription est un problème majeur de santé publique aux États-Unis aujourd'hui. En France, ce phénomène est plus discret mais l'augmentation des prescriptions ces dernières années incite à la vigilance. L'objectif de notre étude est d'évaluer la façon dont les médecins généralistes (MG), premiers prescripteurs d'opiacés, prennent en compte le risque de mésusage et de dépendance lorsqu'ils prescrivent ces antalgiques pour des douleurs chroniques non cancéreuses (DCNC). Méthode : une étude qualitative auprès de MG a été menée à l'aide d'entretiens semi-directifs, individuels et de groupes, suivis d'une analyse thématique. Résultats : le témoignage des 12 MG bas-normands a révélé l'absence d'évaluation systématisée du risque addictologique lors de la prescription d'un antalgique opioïde, malgré la bonne connaissance des facteurs de risque. La dépendance ne figurait pas dans l'information donnée aux patients sur les effets secondaires potentiels. Les MG étaient rassurés par des prescriptions courtes, temporaires, justifiées, efficaces et sécurisées. Les pistes d’amélioration proposées étaient l'information systématique du patient du risque de dépendance, l'utilisation des outils de dépistage existants et la diminution des prescriptions en recentrant les indications et en majorant les alternatives thérapeutiques non médicamenteuses comme la kinésithérapie ou l'hypnose. Discussion : la formation des MG au Repérage Précoce et à l'Intervention Brève est souhaitable pour améliorer l'évaluation du risque addictologique lors de la prescription d'un opioïde pour des DCNC.
Fichier principal
Vignette du fichier
DAULNE Anaele.pdf (2.04 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

dumas-03131841 , version 1 (04-02-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03131841 , version 1

Cite

Anaële Daulne Sommier. Évaluation du risque de mésusage et de dépendance lors de la prescription d’antalgiques opioïdes pour des douleurs chroniques non cancéreuses : étude qualitative auprès de 12 médecins généralistes bas-normands. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03131841⟩
83 View
550 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More