Le rôle du médecin généraliste dans la lutte contre la surexposition aux écrans des enfants - DUMAS - Dépôt Universitaire de Mémoires Après Soutenance Access content directly
Master Thesis Year : 2020

The role of the general practicioner in the prevention of children's screen overexposure

Le rôle du médecin généraliste dans la lutte contre la surexposition aux écrans des enfants

Rosalie Macé
  • Function : Author
  • PersonId : 1090547

Abstract

Background : Children's screen overexposure causes many adverse effects. In France, recommendations exist to regulate their use. General practitioners are not very active in the prevention of screen exposure. Method : A before/after quantitative study was carried out among parents of children under 6 years old. A survey of their daily habits has been conducted among these parents followed by an intervention outlining the adverse effects and the recommendations for the use of screens. The same survey was carried out 3 months after the intervention. Results : 80 children has been involved. After 3 months, an improvement has been observed on at least one of the criteria relating to screen use for 71 % of the children, especially on stopping screens during meals (p=0.019) and before sleeping (p=0.02). Parents are more aware of the adverse effects of screen overexposure. Conclusion : The information provided by general practitioners is effective in prevention of the screen overexposure. This subject should be discussed in consultation at the earliest age.
Introduction : La surexposition aux écrans des enfants est responsable de nombreux effets indésirables. Il existe en France des recommandations pour encadrer leur usage. Les médecins généralistes pratiquent peu de prévention vis à vis des écrans. Méthode : Une étude quantitative avant/après a été réalisée auprès des parents d'enfants de moins de 6 ans. Un questionnaire sur leurs habitudes d'utilisation était rempli suivi d'une information listant les effets indésirables et les recommandations d'usage des écrans. Le même questionnaire était réalisé 3 mois plus tard. Résultats : 80 enfants ont été inclus. Il y a une amélioration à 3 mois sur au moins un des critères d'utilisation des écrans pour 71 % des enfants, surtout sur l'arrêt des écrans pendant le repas (p=0,019) et avant de dormir (p=0,02). Les parents connaissent mieux les effets indésirables d'une surexposition. Conclusion : L'information apportée par le médecin généraliste a une efficacité dans la prévention de la surexposition aux écrans. Il faut en parler en consultation dès le plus jeune âge.
Fichier principal
Vignette du fichier
Macé_Rosalie_37008264.pdf (1.69 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

dumas-03135983 , version 1 (09-02-2021)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03135983 , version 1

Cite

Rosalie Macé. Le rôle du médecin généraliste dans la lutte contre la surexposition aux écrans des enfants. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03135983⟩
457 View
268 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More