Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Ré-hospitalisation précoce du sujet âgé de plus de 75 ans : du repérage aux urgences au suivi par le médecin généraliste. Intérêt de l'outil Tagravpa

Abstract : Contexte : 14% des passages au SAU concerne la personne âgée de plus de 75 ans. Parmi ces passages, plus d’un patient sur deux est hospitalisé. Dans le cadre de l’expérimentation de l'article 70 de la loi de financement de la sécurité sociale de 2012, l’AP-HM a développé une modélisation de repérage des personnes âgées hospitalisées à risque de ré-hospitalisation précoce ou d’aggravation rapide. Le médecin généraliste est un acteur clé pour assurer le suivi post-hospitalisation. Objectifs : L’objectif principal de l’étude quantitative était d’évaluer la performance de la grille TAGRAVPA pour le repérage du risque de ré-hospitalisation précoce, du sujet âgé de plus de 75 ans, à 1 et 3 mois. L’objectif principal de l’étude qualitative était d’obtenir le point de vue des médecins généralistes sur le repérage et le suivi des patients à risque de ré-hospitalisation précoce en médecine de ville. Méthode : une étude de cohorte épidémiologique prospective a été réalisée au sein du service des urgences adultes du Centre Hospitalier Universitaire Nord à Marseille du 24 juin 2019 au 2 novembre 2019. Nous avons ensuite réalisé des entretiens individuels semi-structurés auprès des médecins généralistes de la région PACA. Résultats : dans la première partie, nous avons inclus 213 patients. Pour la capacité du test à prédire le risque de ré-hospitalisation à 1 mois avec une valeur seuil à 4 : sensibilité à 73 %; spécificité à 32 %; aire sous la courbe ROC à 0,54; Valeur Prédictive Positive à 12 % et Valeur Prédictive Négative à 89 %. Pour la ré-hospitalisation à 3 mois : sensibilité à 78 %; spécificité à 34 %; aire sous la courbe ROC à 0,59; VPP à 29 % et VPN à 82 %. Dans la seconde partie, les médecins généralistes interrogés rapportaient des stratégies de repérage différentes de la médecine hospitalière. Elles étaient fondées sur un repérage clinique et instinctif ainsi que sur des éléments liés à la connaissance de leurs patients. L’applicabilité de l’outil TAGRAVPA était discuté, du fait d’un manque de temps et d’un excès de scores peu applicables en médecine de ville. La surveillance de ces patients passait par un suivi rapproché mais adaptatif, avec la présence de référents alertes à domicile. Conclusion : l'utilisation de la grille TAGRAVPA, avec un score seuil fixé à 4 et pour l'échantillon de population étudié, n'a qu'un impact limité sur le repérage des personnes âgées de plus de 75 ans à risque de ré-hospitalisation précoce. Quel que soit la méthode de repérage utilisée par les médecins généralistes, ces derniers nécessiteraient d’être davantage sensibilisés à la notion de ré-hospitalisation précoce.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03148498
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, February 22, 2021 - 11:59:56 AM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 10:35:23 PM
Long-term archiving on: : Sunday, May 23, 2021 - 6:30:21 PM

File

THESE KEDAIFA LACOMBE (1).pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03148498, version 1

Collections

`

Citation

Gabrielle Lacombe, Sabrina Kedaifa. Ré-hospitalisation précoce du sujet âgé de plus de 75 ans : du repérage aux urgences au suivi par le médecin généraliste. Intérêt de l'outil Tagravpa. Sciences du Vivant [q-bio]. 2020. ⟨dumas-03148498⟩

Share

Metrics

Record views

67

Files downloads

175